Tour de France 2022 : l'Alpe d'Huez de retour dans le programme, cinq courses qui ont marqué l'histoire de l'ascension

Publié le Mis à jour le
Écrit par Antoine Belhassen
Bernard Hinault (à gauche), en 1986, et Thibaut Pinot (à droite), en 2015, ont tout deux participé à la légende de l'Alpe d'Huez sur le Tour de France.
Bernard Hinault (à gauche), en 1986, et Thibaut Pinot (à droite), en 2015, ont tout deux participé à la légende de l'Alpe d'Huez sur le Tour de France. © MaxPPP

Le tracé du Tour de France 2022 passera par l'Alpe d'Huez, le 14 juillet prochain, après quatre années d'absence. L'ascension mythique de la station iséroise a, par le passé, participé à la légende de la Grande Boucle.

Vingt-et-un virages entrés dans la légende. Après quatre ans d'absence, le tracé du Tour de France 2022, dévoilé jeudi 14 octobre, repassera par l'Alpe d'Huez. Le 14 juillet prochain, la fête sera nationale et sportive : la Grande Boucle célébrera, à cette occasion, les 70 ans de la première arrivée en haut de la montagne iséroise.

Depuis 1952, trente étapes s'y sont achevées. Beaucoup d'entre elles ont écrit la légende de l'épreuve et du cyclisme. Voici cinq dates à retenir avant juillet prochain.

Thibaut Pinot électrique en 2015

Une ambiance électrique. En 2015, aux abords du virage fou des Hollandais, fumigènes, drapeaux et une foule des grands jours se dressent devant un seul homme : Thibaut Pinot. Le Français, chouchou du public après sa troisième place sur le Tour en 2014, réalise une étape de rêve. Le Français, loin de la tête de course, dépose des grands noms dans la montée de l'Alpe d'Huez : Christopher Froome, Ryder Hesjedal...

Porté par une marée humaine, le Franc-Comtois résiste au retour du Colombien Nairo Quintana pour franchir, les bras vers le ciel et en solitaire, le sommet de l'Alpe d'Huez. Il est encore, à ce jour, le dernier Français à s'être imposé en haut de cette ascencion. Et, depuis cette remarquable victoire, le virage n°14 de "l'Alpe" porte son nom.

En 2013, les deux ascensions pour Christophe Riblon

Si Thibaut Pinot a inscrit son nom dans l'histoire moderne de l'Alpe d'Huez, son compatriote Christophe Riblon peut se targuer d'être entré dans la légende du Tour. Le 18 juillet 2013, le coureur de l'équipe AG2R La Mondiale remporte une étape unique, marquée par une double ascension de l'Alpe d'Huez.

Après un premier passage à 50 kilomètres de l'arrivée, les coureurs du Tour passent le Col de Sarenne, redescendent dans la vallée et entament une deuxième montée de l'Alpe d'Huez. Christophe Riblon aurait pu ne jamais être aux avant-postes dans cette ultime ascension : lors de la difficile descente du col de Sarenne, il fait un tout droit dans le fossé, heureusement sans conséquences.

"Ça me suivra toute ma vie. Encore aujourd'hui, je ne compte même pas le nombre de messages que j'ai reçus de gens qui me disent merci, qui me disent qu'ils en ont encore des frissons", expliquait même le vainqueur de cette étape, sept ans après, en 2020.

En 1997, la "fusée" Marco Pantani

C'est un record digne d'une fusée. Ou d'un "pirate", comme il était surnommé. En 1997, Marco Pantani part à l'abordage de l'Alpe d'Huez. Le peloton ? Le groupe du maillot jaune ? Ils ne sont plus du même monde. L'Italien sort du réel. Il réalise les 21 virages, les 14 km à 8 % d'inclinaison, en 37 minutes et 35 secondes.

Mais, il ne s'agit pas de son record. Deux ans plus tôt, Marco Pantani avale la montée en 36 minutes et 50 secondes. Un record bien attaché à l'histoire du Tour et qui a participé à la légende du "Pirate". Après ces deux ascensions remarquées, il remportera le Tour de France et le Giro la même année, en 1998.

Hinault et LeMond, main dans la main en 1986

Entre la fin des années 70 et le milieu des années 90, le tracé de la course offre régulièrement des fins d'étape à l'Alpe d'Huez. L'histoire du Tour se conjugue avec celle de "l'Alpe". Des luttes mémorables s'y jouent comme en 1977 avec Bernard Thévenet et Hennie Kuiper : le Français termine deuxième de l'étape derrière le Néerlandais, mais au terme du combat, il garde son maillot jaune pour six petites secondes.

Mais un des "finish" les plus médiatiques de l'Alpe d'Huez durant cette période reste, sans doute, l'arrivée main dans la main de Bernard Hinault et Greg LeMond, en 1986. Coéquipiers au sein de la formation La Vie Claire, les deux hommes nourrissent une certaine rivalité interne. En haut de l'Alpe d'Huez, ils ne parviennent pas à se départager et franchissent en même temps la ligne d'arrivée. LeMond, en jaune, remportera le Tour de France cette année-là.

1952, première arrivée en altitude du Tour de France

L'année prochaine, le Tour de France célébrera les 70 ans de son premier passage à l'Alpe d'Huez. En 1952, le tracé passe pour la première fois par la montagne iséroise. Une première : jamais une étape de l'épreuve ne s'était, auparavant, terminée en altitude.

Pour ce grand jour, c'est l'Italien Fausto Coppi qui s'est illustré. Mais l'étape fut jugée décevante. Il faudra attendre 1976, 24 ans plus tard, pour que le Tour y repasse. Depuis, "l'Alpe" n'est jamais restée plus de quatre ans sans accueillir la Grande Boucle. 

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.