• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

A Vienne (Isère), l’avocate Florence David sera la candidate de LaRem aux élections municipales

Florence David, 38 ans, désignée tête de liste de "la République en Marche" à Vienne / © LaRem.
Florence David, 38 ans, désignée tête de liste de "la République en Marche" à Vienne / © LaRem.

A 38 ans, l’avocate Florence David a été désignée tête de liste de la République en Marche pour les élections municipales de mars 2020 à Vienne. Pour le parti, elle incarne le renouveau de la classe politique.

Par la rédaction.

Dans une ville longtemps dirigée par la droite, elle aura sans doute fort à faire. A 38 ans, l’avocate Florence David a été désignée, ce lundi 17 juin 2019, tête de la liste de la majorité présidentielle en vue des élections municipales de mars 2020. Ancienne collaboratrice du médiatique avocat Alain Jakubowicz, ancienne avocate-associée spécialisée dans les contrats publics au sein du cabinet Urban Conseil, elle est désormais directrice juridique du groupe Cardinal, un important promoteur immobilier.

Mariée et mère de trois enfants, Florence David est la seule candidate investie, pour l’heure, en région Auvergne-Rhône-Alpes. Il faut dire que pour le lancement de sa campagne officielle en vue des Municipales, La République en Marche n’avait pas prévu une avalanche d’annonces. Seuls 19 noms ont été annoncés comme autant de symboles : du candidat dans un village de 370 habitants à celui qui briguera la mairie de Reims, en passant par les prétendants à Toulon, Nevers, Mayenne, Chirongui (Mayotte) ou Cavaillon, le parti a surtout voulu montrer sa diversité. Et sa volonté de s’implanter durablement sur les territoires.

Un symbole, assurément Florence David en est un. Elle incarne, pour LaRem, le renouvellement des visages et la féminisation de la politique. Lors de sa conférence de presse, Stanislas Guérini, le patron du parti, a en effet affirmé qu’il souhaitait faire augmenter le taux de femmes maires en France. Il n’est, aujourd’hui, que de 16%. Le parti qui espère bien multiplier par cinq le nombre de ses élus municipaux en mars prochain, passant ainsi de 2.000 à 10.000.

Un vaste chantier dont Vienne, pour notre région, est donc la première pierre. La bataille s’annonce rude face au maire sortant, le Républicain Thierry Kovacs, bien implanté et qui briguera un second mandat.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Drôme : les bouchons de l'autoroute du soleil, c'est son boulot !

Les + Lus