En Italie, l'année Léonard de Vinci déplace les foules vers Milan

Le château Sforza à Milan / © France 3 Alpes
Le château Sforza à Milan / © France 3 Alpes

Des milliers de touristes ont suivi les traces du génie italien lors de ses passages dans le château des Sforza. Un château où il se présenta pour la première fois en 1482, muni d'une lettre d'intention qui prévoyait la réalisation d'armes et d'architecture de guerre, de peintures et de sculptures.

Par Christian Deville

Un château aujourd’hui transformé en musée, et qui célèbre donc le 500e anniversaire de la disparition de Leonard de Vinci avec une exposition d'esquisses, de croquis prêtés par les plus grands musés du monde... et surtout, une oeuvre naturaliste inachevée du maître : une sala delle Asse qui revit grâce à de saisissants jeux de lumières.

On peut également y admirer, des maquettes, construites par des experts de l'armée italienne dans les années 1950, selon les plans dessinés par Leonard de Vinci dans une vingtaine de carnets de croquis : des métiers à tisser destinés à l' industrie du textile milanais; des ensembles de canons pour l'armée ducale; des instruments de mesure de toutes sortes; et même une tenue de scaphandrier.

Autant d'interprétations du génie d'un Léonard le milanais en avance... de mille ans !
 
En Italie, l'année Léonard de Vinci déplace les foules vers Milan

Dans les brêves suisses et italienne, l’inauguration du tout nouveau siège du Comité International Olympique, à Lausanne, sur le site de l’ancien.
Devant près de 700 invités, le président, Thomas Bach a rappelé l'attachement historique du CIO au canton de Vaud, et à la Suisse. Le nouvel édifice regroupe les 500 collaborateurs de l'institution. Dans ses nouveaux murs, le CIO a attribué à Milan et Cortina d'Ampezzo l'organisation des Jeux Olympiques d'Hiver de 2026.

A Fribourg, le 21ème Rallye de la Madone des Centaures a rassemblé près de Mille motards. Et parmi eux, de plus en plus de femmes.


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus