Italie. Le rêve “industriel” d'un village de montagne

Le petit village au pied du Mont Viso dans le Piemont italien. / © France 3 Alpes
Le petit village au pied du Mont Viso dans le Piemont italien. / © France 3 Alpes

On connaît la rengaine dans les alpes italiennes : "nos montagnes se vident", "quel avenir pour nos petits villages"? Mais un petit village au pied du fameux Mont Viso, résiste depuis 30 ans à la désertification.

Par Fabrice Liégard

Après des années d'effort pour attirer de nouveaux habitants (ils n’étaient plus que 5 au début des années 80), le village s'apprête peut-être à jouer un coup de dès décisif et qui peut lui rapporter gros : des dizaines d’habitants en plus ! Ce qui pourrait lui permettre de faire monter à une centaine de résidents sa population.

Et cela, grâce aux projets de deux industriels venus de la banlieue turinoise. Forts de deux innovations technologiques capable de révolutionner la vie en montagne, ils veulent non seulement installer une partie de leur usine à 1.600 mètres d'altitude, mais investir également dans un complexe touristique de plus de 3.000 mètres carrés dans une ferme bio… bref, rendre à nouveau vivant, tout le pays du "roi de pierre", comme les piémontais appellent affectueusement leur Mont Viso.

Coût estimé du projet, qui a commencé il y a 2 ans par l’acquisition d’un vieux hameau de la commune, abandonné depuis 50 ans : 10 à 12 millions d’euros.

Mais avant d’en arriver au premier coup de pioche, (maintenant que les terrains ont été acquis par les deux industriels après de longues négociations avec une myriade de propriétaires !), c’est presque le plus difficile qui reste à faire : les démarches administratives. Modification du plan d’occupation des sols, passage en commissions diverses et variées… la longue marche vers une renaissance du pays du Mont Viso est désormais enclenchée.

Italie. Le rêve "industriel" d'un village de montagne

Dans notre zapping italo-suisse, une commune suisse affolée par son patrimoine archéologique, les élections décisives qui se jouent ce week-end en Italie, et puis les 175 ans du premier timbre-poste suisse.


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Tour de l'Ain : 3e et dernière étape

Les + Lus