Jordan Sarrou, champion du monde de VTT : « Maintenant, je suis concentré sur les Jeux olympiques »

Champion du monde de VTT en octobre 2020, Jordan Sarrou ne va pas s’arrêter là. Natif du Puy-en-Velay (Haute-Loire), le cycliste de 28 ans s’entraîne dans la région lyonnaise pour les qualifications aux Jeux olympiques 2021.

Jordan Sarrou, 28 ans, a décroché le titre de champion du monde de VTT en octobre dernier en Autriche. Une consécration pour ce natif du Puy-en-Velay (Haute-Loire), mais certainement pas l'aboutissement de sa carrière.

« Aller chercher la performance » 

Pour le coureur, son talent s’est développé progressivement : « Je faisais, au début, du VTT pour le plaisir. Petit à petit, j’ai gravi les échelons et c’est à partir de la catégorie des moins de 23 ans que j’ai pu être dans un milieu professionnel et professionnaliser tous les petits détails pour aller chercher la performance. » En octobre 2020, il gagne son cinquième titre de champion du monde et devient le premier vététiste à avoir gagné dans toutes les catégories. « Dans la dernière descente, je commençais déjà à me dire que j’allais être champion du monde et j’ai vraiment savouré les derniers mètres. Une fois passée la ligne, je n’y croyais pas, c’était d’une joie immense et une grosse fierté, parce qu’il y a du travail derrière, du travail collectif avec mon entraîneur, mon équipe. »

Le maillot arc-en-ciel, une reconnaissance

Obtenir le maillot arc-en-ciel, « c’était un rêve de gosse, un objectif de carrière », confie le coureur. Quand il s’entraîne dans les monts du Lyonnais, désormais, il est fréquent qu'il se fasse arrêter. « Il roule trop propre », lance un jeune cycliste (comprenez « Il a un bon coup de pédale »). Jordan Sarrou, lui, s’en amuse : « Ça me rappelle quand j’étais petit, j’allais voir Julien Absalon. C’est un peu la même chose, j’étais fan de lui. Voir les jeunes être à fond derrière moi, ça me motive. »

Un entraînement rigoureux

En janvier 2021, le cycliste annonce le début d’une collaboration de deux ans avec le team américain Specialized, une structure internationale de haut niveau. « Je suis très content d’avoir intégré cette équipe, qui est très professionnelle et qui a du très bon matos, ajoute Jordan Sarrou. On travaille sur tous les aspects importants comme les suspensions, les pneus… C’est hyper important pour nous parce que c’est aussi un sport mécanique donc faut aussi travailler sur ces aspects-là. »

Dans un tweet, le cycliste commente : « De retour où tout a commencé, 2021 avec la team Specialized ».


Depuis Lyon, le coureur suit également des entraînements dirigés à distance par son entraîneur. « Je suis sur un cycle force max, j’ai un petit programme entre une et deux séances par semaine, détaille-t-il. Ce n’est pas la partie de l’entraînement que je préfère mais c’est important donc je m’investis à fond là-dedans. »

Objectif : la qualification aux JO 2021

Jordan Sarrou ne relâche pas la pression pour assurer au maximum en mai, pour les qualifications aux Jeux 2021. « Maintenant je suis concentré sur les jeux olympiques. » Seules deux places sont attribuées aux Français : « Le niveau en France est vraiment très élevé. On est 4-5 pilotes à être vraiment au top niveau, on a tous fait, quasiment, des podiums en coupe du monde, explique le coureur. Les places sont chères et cela va être une belle bataille pour aller chercher ces places en qualification. »

durée de la vidéo: 04 min 34
Jordan Sarrou, champion du monde de VTT

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
cyclisme sport jeux olympiques