"L'ignorance est la plus grande maladie du genre humain" : Voltaire avait-il déjà tout compris de notre époque ?

"Qui parle le plus en sait bien souvent le moins" disait Voltaire. Le bienfaiteur de Ferney (Ain) n'était pas avare en punchlines, bien avant les réseaux sociaux. De nos jours, ses pensées résument parfois nos difficultés à bien communiquer. Et si Voltaire avait raison avant tout le monde.

Voltaire, alias François-Marie AROUET (21 novembre 1694 – 30 mai 1778)
Voltaire, alias François-Marie AROUET (21 novembre 1694 – 30 mai 1778)

En pleine pandémie mondiale, avec toutes les conséquences économiques, tous les français semblent soudainement être devenus des spécialistes en maladies, réanimation etc... L'illustre Voltaire aurait peut-être alors commenté cette période par l'une de ses pensées : "Qui parle le plus en sait bien souvent le moins"...

Lui qui n'hésitait pas choquer, transgresser les codes de son époque, tout en méprisant le "peuple" et en restant courtisan et attiré par les puissants, se serait sans doute également fendu d'une autre pensée : "l'ignorance est la plus grande maladie du genre humain.". Si, selon le philosophe, "le bon sens un état mitoyen entre la stupidité et l'esprit", il ne faut sans doute jamais, toujours selon Voltaire -de son vrai nom François-Marie Arouet- perdre de vue que "le mieux est l'ennemi du bien". 

Voltaire, ministre de la santé ou... mieux ?

Voltaire (21 novembre 1694 – 30 mai 1778) n'était pas que "philosophe des Lumières" ou amateur d'art, l'écrivain, membre de l'Académie française était surtout un homme d'affaires inspiré. C'est grâce à lui que le petit village de Fernay (Ain) a pu devenir une cité florissante. Il y a financé bien des batîments, écoles, église... jusqu'à faire assécher les marais pour installer un marché. Sans oublier le château dont il a fait l'acquisition en 1759. Aurait-il été aujourd'hui l'homme politique parfait ? Voire un candidat idéal à la Présidence de notre République ? Nous ne le saurons jamais.

"On décode" vous donne la parole, chaque soir à 18h30 sur France 3 Auvergne Rhône Alpes.
"On décode" vous donne la parole, chaque soir à 18h30 sur France 3 Auvergne Rhône Alpes. © Yannick Kusy

Et vous ? Que vous inspire les pensées de Voltaire ?

Avez-vous vos pensées philosophiques préférées ?

La philosophie manque-t-elle à notre société aujourd'hui ?

Comme chaque jour de la semaine à 18h30, retrouvez votre émission quotidienne " On décode" sur France 3.

Ce vendredi 26  février, nous aborderons ce thème avec nos invités. Réagissez dans les commentaires sur nos réseaux sociaux. Certaines de vos réactions apparaîtront à l'écran.

 

Un formulaire pour contacter l'équipe de "18.30, on décode"

Pour réagir aux thématiques traitées, pour apporter votre témoignage, pour poser vos questions, pour suggérer des sujets à aborder, nous mettons à disposition un formulaire qui vous permet, à tout moment, de vous adresser également à l'équipe de "18.30, on décode". 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
culture patrimoine livres