L'obligation de pass sanitaire levée dans les centres commerciaux de l'Isère, la Loire et la Haute-Savoie

Le pass sanitaire ne sera plus obligatoire dans les centres commerciaux de trois départements d'Auvergne-Rhône-Alpes à partir de mercredi. Cette mesure sera levée dans tous les départements affichant un taux d'incidence du coronavirus inférieur à 200 et en baisse continue.
L'obligation de pass sanitaire sera levée dans les centres commerciaux d'Isère, de la Loire et de la Haute-Savoie le 8 septembre 2021.
L'obligation de pass sanitaire sera levée dans les centres commerciaux d'Isère, de la Loire et de la Haute-Savoie le 8 septembre 2021. © Roland Macri / BELPRESS / MAXPPP

Les clients des centres commerciaux d'Isère, de la Loire et de la Haute-Savoie ne seront plus tenus de présenter leur pass sanitaire à l'entrée. A partir de mercredi 8 septembre, "pour tous les centres commerciaux de plus de 20 000 m² dans les départements où l'incidence [du coronavirus, NDLR] est passée sous les 200 pour 100 000 habitants et où, depuis une semaine, cette incidence est en baisse continue, nous supprimerons l'obligation de pass sanitaire", a annoncé le ministre de l'Economie Bruno Le Maire sur BFMTV et RMC.

Le nombre de centres commerciaux soumis au pass sanitaire va donc passer de 178 à 64 en France. Une décision prise en raison de "la baisse du taux d'incidence constatée sur l'ensemble du territoire", indique le gouvernement dans un communiqué. Dans la région Auvergne-Rhône-Alpes, les départements de l'Isère, la Loire et la Haute-Savoie affichent un taux d'incidence en dessous de 200. Les centres commerciaux s'y trouvant ne seront donc plus soumis au pass sanitaire.

La décision n'est en revanche pas encore tranchée pour le Rhône, a indiqué la préfecture à France 3. Le taux d'incidence sur les 7 derniers jours s'établit à 182 mais tout dépendra de la période de référence choisie par les autorités. La décision devrait être connue lors de la parution de l'arrêté mercredi. En dehors des centres commerciaux où il "a eu un impact", le pass sanitaire "a protégé l'économie française", comme l'a fait "la vaccination", selon le ministre.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets