Laurent Wauquiez “patron” de la grande région Auvergne-Rhône-Alpes

Numéro deux des Républicains, le député-maire du Puy-en-Velay Laurent Wauquiez a été élu sans surprise président de la nouvelle région Auvergne-Rhône-Alpes, en faisant le plein des voix de son camp.

Par Franck Grassaud

Ce lundi 4 janvier, Laurent Wauquiez, 40 ans, a été élu avec 113 voix sur les 204 sièges que compte la nouvelle assemblée. Il a largement devancé le socialiste Jean-François Debat (42 voix), maire de Bourg-en-Bresse et porte-parole de l'ex-candidat et président sortant de la région Rhône-Alpes, Jean-Jack Queyranne qui a choisi de ne pas se présenter.

Les candidatures des chefs de file du PCF, Cécile Cukierman et du rassemblement EELV et Parti de gauche, Jean-Charles Kohlhaas qui ont également concouru au vote en recueillant respectivement 7 et 8 voix, ont porté un nouveau coup de canif à la fragile union des forces de gauche du second tour des régionales.

Avec 34 voix, le chef de file du FN Christophe Boudot, a fait le plein de ses voix et prendra la présidence du groupe.

Cette première séance de la nouvelle grande région était présidée par un élu FN: le doyen de l'assemblée, Michel Dulac, 73 ans, élu de l'Ain, assisté du benjamin de l'assemblée, l'élu FN de l'Isère, Alexis Jolly.

La nouvelle grande région Auvergne-Rhône-Alpes compte 12 départements plus la Métropole de Lyon.

M. Wauquiez s'est engagé à consulter par internet les 8 millions d'Auvergnats et de Rhône-Alpins pour déterminer le nom de la nouvelle région.

Le troisième tour sans surprise

Le 13 décembre, Laurent Wauquiez avait fait basculer la Région à droite au second tour des régionales. Candidat des Républicains, de l'UDI et du MoDem, l'ancien ministre avait obtenu 40,61% des voix (113 sièges), contre 36,84% pour M. Queyranne (57 sièges) et 22,55% pour Christophe Boudot (34 sièges). Ce deuxième tour avait été marqué par une forte hausse (+8,77 points) du taux de participation (57,68%).

Au premier tour, Laurent Wauquiez avait rassemblé 31,73% des voix, contre 23,93% à Jean-Jack Queyranne et 25,52% à Christophe Boudot, des résultats qui laissaient le second tour incertain.

A lire aussi

Sur le même sujet

suivez les élections régionales sur France Info

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

L'Université Grenoble Alpes veut provisoirement héberger les migrants dans d'anciens locaux

Près de chez vous

Les + Lus