Les retombées économiques des Masters de Lyon

Le championnat du monde d'athlétisme vétéran vient à peine de commencer et certains restaurateurs se frottent déjà les mains. En revanche, pour les hôteliers, les retombées économiques sont un peu décevantes.

Échauffement dans la salle de sport d'un hôtel non loin des stades de compétition.
Échauffement dans la salle de sport d'un hôtel non loin des stades de compétition. © France3 Rhône-Alpes
Bon nombre de restaurants situés à proximité des sites où se déroulent les compétitions tirent leur épingle du jeu. Le nombre de repas servis a explosé. Côté hébergement, la fête est un peu moins complète. En effet, pour des raisons financières (rares sont les vétérans sponsorisés, ils viennent sur leurs propres deniers) beaucoup de participants ont préféré les résidences touristiques ou les logements d'étudiants, vacants à cette époque de l'année, pour passer cette dizaine de jours dans l'agglomération lyonnaise. 

Sylvie Adam et Olivier Denoyelle sont allés à la rencontre des hôteliers et restaurateurs aux abords des stades, à Bron Parilly et sur le plateau de la Duchère :

durée de la vidéo: 01 min 49
Retombées économiques

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sport économie
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter