Ligue 1 : " La situation est complètement dingue" pour C.Puel, entraîneur de l'ASSE, minée par le Covid

Ce mardi 19 janvier, l'entraîneur de l'AS Saint-Étienne Claude Puel a dénoncé "une situation grotesque" au sujet de la L1 alors que les Verts ont compté 18 cas de Covid, dont 8 membres du staff, pour affronter Strasbourg. Il fait le point alors que l'ASSE se prépare à recevoir Lyon le  24 janvier. 

Positif au Covid, Claude Puel, entraîneur de l'AS Saint-Etienne donnait un point presse ce mardi matin (19 janvier 2021) en visiconférence à quelques jours du derby contre l'Olympique Lyonnais.
Positif au Covid, Claude Puel, entraîneur de l'AS Saint-Etienne donnait un point presse ce mardi matin (19 janvier 2021) en visiconférence à quelques jours du derby contre l'Olympique Lyonnais. © France tv

L'équipe de football de Saint-Etienne est minée par les cas de Covid-19, l'entraîneur lui-même testé positif, a donné une visioconférence de presse ce mardi matin, 19 janvier 2021. A quelques jours du derby, Claude Puel a indiqué que le report de la rencontre prévue contre l'Olympique Lyonnais avait été demandé. 

Une situation "grotesque" et "ubuesque" face à Strasbourg

Dimanche dernier, les Verts ont déploré 18 cas de Covid, dont 8 membres de l'encadrement, pour affronter Strasbourg. L'entraîneur des Verts a été contraint de faire des prouesses pour composer une équipe capable d'affronter les Alsaciens. Claude Puel a regretté la tenue du match à Strasbourg, dimanche, et dénoncé une situation "grotesque". 

D'après le règlement, il faut onze cas pour acter un report mais pour moi, la situation que nous avons connue à Strasbourg était grotesque et ubuesque !

Claude Puel (ASSE)

"Il ne s'agit plus de football. Il fallait jouer coûte que coûte, respecter les règlements sinon nous avions match perdu sur tapis vert.", a déploré Claude Puel, "on a même reçu un coup de téléphone d'un dirigeant de notre adversaire pour nous intimer de faire attention et de respecter le règlement!". Et Claude Puel s'interroge : "L'équité est-elle maintenue? Bien sûr que non (...) je savais que ce genre de situation pouvait se produire."

Manque d'entraînement et risques de blessures

La compétition doit donc continuer et les Verts doivent recevoir Lyon ce dimanche 24 janvier. Pour jouer contre l'OL, six joueurs sur les dix déclarés positifs devraient rester indisponibles. En revanche quatre joueurs pourront revenir dans le circuit réglementaire et ne plus être considérés comme cas positifs "mais ils seront en manque d'entraînement et de niveau. Et leur entraînement collectif devrait reprendre le 23 ou le 24 (janvier), jour du match" souligne Claude Puel. L'effectif stéphanois déplore aussi quatre blessés. "Hormis d'autres cas qui pourraient se déclarer, nous allons devoir jouer ce derby alors que plusieurs joueurs ne seront plus considérés positifs mais en manque d'entraînement". Sans compter une préparation qui se fait avec un staff réduit ou qui revient progressivement aux affaires. 

Pour le coach de Saint-Etienne, la reprise progressive des joueurs pose donc problème. "Avec de nombreux cas, cela impacte non seulement le match à Strasbourg mais aussi les suivants avec des degrés de forme différents en raison des reprises progressives. Si les joueurs qui ne sont plus positifs peuvent être utilisés sur des matches, ils ne sont pas opérationnels pour répondre aux attentes avec l'intensité et les risques de blessures", a analysé Puel.

"On prend des risques avec notre santé"

"Nous sommes au coeur de la problématique de jouer à tout prix, de disputer un championnat dans ces conditions car il fallait trouver des solutions pour l'économie du football. Il n'y a aucune rentrée d'argent après le retrait du diffuseur TV mais on prend des risques avec notre santé. La situation est complètement dingue", a-t-il poursuivi. Claude Puel devrait cependant être présent sur le banc dimanche pour le derby. 
 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
as saint-etienne football sport coronavirus/covid-19 santé société ligue 1