Ligue des Champions : l'OL croit en ses chances face à Manchester City

L'OL s'apprête à affronter Manchester City, samedi 15 août, en quart de finale de la Ligue des champions. Le match se déroulera à Lisbonne, à huis clos. Dans ce contexte inédit, l'attaquant Karl Toko-Ekambi affichait sa confiance en conférence de presse. 
Entraînement à Décines. Les joueurs de l'OL n'ont joué que deux matches de compétition depuis la reprise.
Entraînement à Décines. Les joueurs de l'OL n'ont joué que deux matches de compétition depuis la reprise. © Fatima Bouyablane /France Télévisions
Ils ont réalisé un exploit historique en éliminant, vendredi 7 août, la Juventus de Turin en huitième de finale de la Ligue des Champions. Les joueurs de l'Olympique Lyonnais se préparent à une autre performance : sortir un autre géant : Manchester City. A deux jours du match décisif de quart de finale qui se déroulera samedi 15 août à Lisbonne, les lyonnais s'entraînent et croient en leur chance.
 

Il faut penser à nos forces et se dire que tout est possible.

Karl Toko-Ekambi


En conférence de presse, l'attaquant Karl Toko-Ekambi évoque la détermination de l'équipe : "On est là parce qu'on fait partie des huit meilleures équipes d'Europe. Il faut qu'on se mette en tête que l'OL a réussi à se qualifier, il faut penser à nos forces et se dire que tout est possible sur ce match là. Nous, on veut le faire, on va tout faire pour se qualifier".
Le joueur ne voit pas son équipe comme "le petit Poucet" de la compétition mais "il vaut mieux que Manchester City nous voit comme le petit Poucet et nous néglige" s'amuse -t-il.


Un seul match pour se qualifier, pas de match retour


Autre particularité : il n'y aura pas de match retour. La qualification pour les demi-finales se jouera uniquement sur le match de samedi soir. "Ce n'est pas forcément la meilleure équipe qui gagne mais l'équipe qui aura le plus envie sur ce match. On sait que Manchester City a la meilleure attaque d'Angleterre, il faut s'adapter, ne pas se prendre de buts et faire le maximum pour en mettre" admet l'attaquant.

Un contexte inédit

Les Lyonnais ont repris plus tard la compétition car en France, la Ligue 1 est le seul des grands championnats européens à ne pas avoir repris après la crise du Covid-19 contrairement aux voisins européens. Reste à savoir si les Lyonnais, avec seulement deux matches de compétiton à leur actif seront dans le rythme face à leurs adversaires.
Crise sanitaire oblige, le match se tiendra à huis clos. "Il faut se concentrer encore plus" concède l'attaquant.

Des enjeux au-delà de la Ligue des Champions

Pour continuer de jouer en Coupe d'Europe l'an prochain,  l'OL devra remporter non seulement le match contre Manchester City samedi soir mais aussi la finale de la Ligue des Champions. Porté par la victoire contre la Juventus,  rien ne semble impossible aux yeux Karl Toko-Ekambi  : "On prend les matches les uns après les autres. On va le faire à fond.... tout en restant lucide".
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
olympique lyonnais football sport