Basketball : les clubs ligériens de Roanne et Saint-Chamond fixés sur la fin des championnats

Les instances nationales de Basketball se sont réunies à 14h30 ce mercredi 27 mai, pour sceller le sort des championnats de la saison. Contre toute attente, pas de nouveautés annoncées pour la Jeep Elite et la Pro B.   

Illustration
Illustration
Les voilà enfin fixés.
Les 2 clubs ligériens peuvent enfin respirer et tourner la page, après une longue pause depuis le mois de mars, en raison de la pandémie de Covid19. 
L’assemblée générale de la Ligue Nationale de Basket (LNB), s'est réunie ce mercredi 27 mai, pour décider de la fin de la saison et des championnats de Jeep Elite et de Pro B. 
Pour les membres de l'assemblée, en présence des 36 présidents de clubs pros, poursuivre la saison en cours, et enchaîner avec la saison suivante, n'était pas envisageable.
 

Roanne repart en Elite


Prononcée ce mercredi soir, la fin du championnat de Jeep Elite fait les affaires de la CHORALE de Roanne, déjà assurée de son maintien et d'une nouvelle évolution parmi l'Elite en 2020-2021. 
"C'est une décision de la raison, cela s'imposait logiquement compte tenu des conditions sanitaires, confirme Emmanuel Brochot, président de la CHORALE. La situation est à présent figée pour le monde du basket. La raison l'a emporté sur les intérêts sportifs ou individuels"

Le club roannais a connu une saison très compliquée avec quelques balbutiements : un nouveau président, un changement de coach à deux reprises, une altercation en plein match entre deux joueurs... LA CHORALE a chuté à la 16e place du classement, sur 18. Par chance, la Ligue n'a finalement pas prévu de relégation en Pro B, des 3 derniers du classement de Jeep Elite. 

"On s'est arrêté en milieu de saison, c'était très compliqué, confie le Roannais. On repart sur une nouvelle saison, en Jeep Elite, avec un nouveau projet, un nouveau staff, de nouveaux joueurs, c'est que du positif !"
 

Pas de nouvelle configuration des championnats


Les lignes d'une nouvelle configuration des championnats avaient fuité avant l'assemblée : en Elite, 2 nouveaux clubs devaient venir remplir les rangs du championnat, passant ainsi d'une compétition de 18 à 20 participants. En Pro B, le nombre de clubs serait donc  passé de 18 à 16, faisant sortir le dernier du classement au profit de la montée d'un club de 3e division. 

Finalement, l'option, jugée trop compliquée, n'a pas été retenue lors du vote de l'assemblée. "Le fait de maintenir une compétition avec 18 clubs c'est une bonne nouvelle. 16 ou 20 ça aurait été une utopie" glisse Emmanuel Brochot. De son côté, Roger Paour, président de du Saint-Chamond Basket Vallée du Gier, émettait quelques réserves concernant l'hypothèse d'une saison à 16 en Pro B : "On repart à 18 clubs pour la saison prochaine, sur le plan économique cela aurait été compliqué à 16. J'avais quelques appréhensions"
 

Pour Saint-Chamond, "c'est frustrant"


Pour le Saint-Chamond Basket Vallée du Gier (SCBVG), la fin de la saison n'est pas une fatalité. "On remet les compteurs à zéro, il n'y aura pas de champion de France cette année, pas de classement. Tout le monde s'accordait à dire qu'il ne fallait pas reprendre" déclare son président Roger Paour. 

Mais pour le dirigeant, la fin de saison marque une perte totale de l'engagement fourni par le club et les joueurs. "70% du championnat était joué, avec tout ce qui s'est passé, les résultats n'ont pas été pris en compte, ça fait mal". Il ajoute, "Ce qui est frustrant c'est que l'arrêt de la saison bénéficie surtout à ceux qui étaient en diffuculté, plus qu'aux autres. C'est dommage". Le SCBVG s'était placé en 5e position du championnat de Pro B.
 

Les 2 clubs se préparent

Mais pas de temps à perdre pour les 2 clubs ligériens. 
Il faut désormais préparer la saison suivante. "A Saint-Chamond on va continuer à travailler sur notre structuration, sportive, organisationnelle. La situation économique actuelle offre quelques incertitudes à tout le monde, mais on va se retrousser les manches, se mettre en ordre de marche comme l'a décidé l'assemblée. On doit regarder devant maintenant" affirme Roger Paour. 

Le club n'a pas perdu de temps durant la période de confinement : il a bien avancé sur son recrutement et a déjà "la vision d'une équipe intéressante" selon son président, qui déplore que "la marge salariale ait été revue à la baisse, pour s'adapter à la situation"
Le budget du club progressait chaque année, mais la crise sanitaire a affecté ses sponsors et ses partenaires. Cette année, la progression sera freinée. 

A Roanne, la CHORALE a également commencé à travailler. Le club a avancé sur les échanges entrepris auprès de plusieurs joueurs. En cours de discussion, il s'apprête même à conclure, ces prochaines heures, avec de nouvelles recrues. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
basket-ball sport chorale roanne basket
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter