Municipales - Coronavirus à Roanne : la participation dans une ville habituée aux duels droite-gauche

A Roanne, quatre listes s'affrontent pour le 1er tour des municipales. Roanne est une ville habituée à l'alternance et aux duels Droite-Gauche. Le maire sortant Yves Nicolin, qui a déjà deux mandats à son actif, conservera-t-il son siège? La crise du Coronavirus pourrait polluer le premier tour.
Qui sera le prochain maire de Roanne dans la Loire ?
Qui sera le prochain maire de Roanne dans la Loire ? © France tv

Roanne : 34,5 % de participation


A Roanne, les bureaux de vote ont ouvert à 8 heures ce dimanche matin pour le premier tour des élections municipales. La fermeture a eu lieu à18 heures. Dans cette ville aussi, des mesures de sécurité ont été mises en place pour voter en toute sécurité malgré la menace d'une infection au Coronavirus: stylo individuel sous cellophane, gel hydroalcoolique, distance de sécurité. La participation est restée très faible pour ce premier tour dans cette commune ligérienne : 34,5%, au lieu d'un peu plus de 63% en 2014.

Dans la Loire, à midi, la participation a atteint 14,88%, contre 28,08% à la même heure en 2014. Une participation pour l'heure en chute libre. Dans la Loire, la participation est même largement inférieure à la moyenne nationale qui s'établie à 18,38%.  A 17h, la participation dans la Loire était largement inférieure à celle de 2014 : 31,14% contre 56,37%, il y a six ans. 


Les enjeux à Roanne


Le maire sortant LR Yves Nicolin, qui a lancé sa campagne depuis début octobre, a donc déjà l'expérience de deux mandats dans cette ville: de 2014 à 2020 et de 2001 à 2008. Yves Nicolin, également président de Roannais Agglomération, brigue un troisième mandat de maire à Roanne. Le maire sortant part grand favori de ce scrutin. On note deux nouveaux venus dans cette ville habituée aux traditionnels duels gauche-droite: la liste LREM, conduite par Andrea Iacovella, élu d'une petite commune ligérienne et inconnu à Roanne; mais le Collectif 88%, un jeune collectif citoyen qui a vu le jour en 2017. On notera également l'absence du Rassemblement National pour ce scrutin à Roanne. Parmi les grandes attentes des Roannais: l'emploi et la redynamisation du centre-ville en souffrance. 
 

Roanne et l'agglomération, les élections en bref 


A Roanne, ce sont 19 bureaux de vote qui seront ouverts pour ce scrutin. Avec près de 35 000 habitants, Roanne est la ville-centre de Roannais Agglomération. L'agglomération compte 40 communes.
Si la commune compte plus de 1 000 habitants, les électeurs devront également pour désigner leurs conseillers intercommunaux. Dans les communes de moins de 1000 habitants, les électeurs votent pour désigner uniquement leurs conseillers municipaux. L'élection du président de Roannais Agglomération par les conseillers intercommunaux aura lieu au plus tard quatre semaines après l'élection des maires.
 

Les quatre listes en lice à Roanne

  

Retour sur les municipales de 2014 et 2008


Aux élections municipales de 2014, c'est Yves Nicolin (liste Union de la Droite) qui s'était imposé au premier tour avec 43,27% des suffrages (5 701 voix) devant la candidate et maire sortante socialiste Laure Déroche créditée de 29,42% des suffrages (3 876 bulletins). La liste Front National conduite par Sarah Brosset avec dépassé les 15% et s'était maintenue (2 068 voix). Avec 21 231 inscrits, la participation au premier tour avait atteint 63,82%
Au deuxième tour, c'est donc une triangulaire qui a eu lieu à Roanne, remportée par Yves Nicolin avec 50,92% avec 6 910 voix), loin devant Laure Déroche (34,88% avec 4 733 voix) et le Font National (14,19% avec 1 926 voix). La participation a atteint 65,75% (13 959 inscrits). La liste d'Yves Nicolin a remporté 30 sièges, la liste de Laure Déroche, 7 sièges et enfin la liste de Sarah Brosset, 2 sièges. 

Aux élections municipales de 2008, la candidate socialiste Laure Déroche s'était imposée au premier tour avec 49,45% des suffrages (6 931 voix), devant le candidat de la droite et maire sortant Yves Nicolin. Ce dernier avait été crédité de 45,31% des suffrages (6 351 voix). La liste conduite par le candidat frontiste Norbert Chetail avait atteint 5,24% (735 voix). Exit le deuxième tour pour ce dernier. La participation s'élevait à 64,30% au premier tour de scrutin. 
En 2008, les Roannais s'étaient prononcé pour l'alternance en votant à 52,07% (8 086 voix) pour Laure Déroche. Le maire sortant Yves Nicolin était à près de quatre points derrière avec 47,93% (7 442 voix). La participation avait été plus importante qu'au premier tour, preuve de la mobilisation des Roannais avec 71,06%. La liste de Laure Déroche avait décroché 30 sièges. L'opposition ne récoltait que 9 sièges au conseil municipal.

Sur France Info : « retrouvez le détail des résultats du 1er tour des Municipales à Roanne»

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections municipales 2020 politique élections