"On reprend un peu goût à la vie" : une école roannaise coiffe gratuitement les bénéficiaires du Secours Catholique

durée de la vidéo : 00h01mn46s
Depuis le début de l'année, 30 bénéficiaires du Secours Catholique sont venus se faire coiffer gratuitement dans une école de coiffure roannaise. ©France Télévisions

Depuis l'automne 2023, les bénéficiaires du Secours Catholique peuvent se faire coiffer gratuitement dans une école de coiffure roannaise. Une bouffée d'air pour les clients.

"On reprend un petit peu goût à la vie, du plaisir à se regarder dans la glace". Depuis quelque temps, Laurence, habitante de Roanne, ne s'autorisait plus à aller faire ses mèches chez le coiffeur. Mais grâce à un partenariat entre le Secours Catholique et l’école de coiffure Darfeuille, à Roanne, elle a pu se faire coiffer, gratuitement, trois fois depuis le début de l’année.

On a tendance à se renfermer sur soi-même, à rester chez soi, à ne plus vouloir voir personne. C’est vraiment une bouffée d’air.

Laurence

Bénéficiaire du Secours Catholique

Comme elle, une autre habitante de la ville est venue se faire coiffer, pour la première fois, dans ce salon-école. Sans idée précise, elle a "confié sa tête" à une étudiante. "Un jour j’ai rencontré une personne qui était très bien coiffée et je lui ai demandé où elle allait. Et je me suis dit que j’allais tester, moi aussi !" raconte-t-elle.

Dès qu’on est bien coiffé, c’est valorisant. Autrement non, le coiffeur tous les mois je ne pourrais plus. C’est inaccessible pour moi, le prix est trop élevé.

Agnès

Bénéficiaire du Secours Catholique

Selon une étude réalisée en 2022 par l’Union Nationale des Entreprises de Coiffure, le prix moyen d’une prestation s’élève à 53.14 euros pour une femme et 26.62 euros pour un homme.  

Des clientes comme les autres 

Ces clientes sont traitées comme les autres dans ce salon, "parce que ce sont des clientes comme les autres", explique Romane Chevignon, élève de l’école Darfeuille, “On s’est dit : on va aider les gens, c’est vraiment un beau projet”.

Ça fait un bien fou de se sentir bien dans sa tête, qu’elles prennent soin de nous, sans aucun préjugé, ou jugement. On se sent à l'aise.

Laurence

Bénéficiaire du Secours Catholique

 

Chaque année, l'école Darfeuille forme 80 élèves. Chacun s’occupe d’un à deux clients par semaine dans le salon école ouvert le lundi et le mardi. Le partenariat avec le Secours Catholique a été tissé en automne 2023. "Ça montre d’autres choses à nos élèves, ça les fait grandir. C’est toujours plus facile d’être devant une tête malléable. Elle n'a pas d’attente, pas d’envie, elle ne crie pas quand on lui tire les cheveux. Une cliente peut être déçue après sa prestation et elles apprennent à réagir face à ça", explique Lauryne Motet, référente du campus de Roanne.  

Depuis le début de l’année, trente personnes du Secours Catholique ont été coiffées par des élèves de l’école. Une initative qui ambitionne de s'inscrire sur la durée. 

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité