ASSE / PSG : 980 supporters parisiens attendus à Saint-Etienne dimanche 15 décembre

Ce dimanche 15 décembre, l'AS Saint-Etienne reçoit le Paris Saint-Germain (PSG) à 21h00, au stade Geoffroy-Guichard, à l'occasion d'un match comptant pour la 18e journée de ligue 1. L'ASSE attend 980 supporters du PSG. Un déplacement encadré.
© MAXPPP
Ce dimanche 15 décembre à 21h00, au stade Geoffroy-Guichard, se tient un match de Ligue 1 entre l’Association Sportive de Saint-Étienne (ASSE) et le Paris Saint-Germain (PSG). Le préfet de la Loire a pris un arrêté encadrant le déplacement des supporters parisiens et autorisé un certain nombre d'entre eux à faire le déplacement à Saint-Etienne.. Le nombre de supporters parisiens pouvant assister au match est cependant limité à 980.

Dans le cadre de cette rencontre classée à risques, pour laquelle 37.000 spectateurs sont attendus dans "Le Chaudron" du stade Geoffroy-Guichard, une compagnie de CRS a été prévue en renfort des forces de police locale, a annoncé la préfecture.

La préfecture de la Loire précise que "400 d’entre eux devront obligatoirement arriver par bus ou minibus, dans le cadre d’un déplacement organisé par le club de Paris et sous escorte des forces de l’ordre." Un point de rendez-vous obligatoire a été fixé sur l'aire de Saint-Romain-en-Gier (A47) à 18h.

Par ailleurs, "les 580 arrivant par leurs propres moyens devront obligatoirement stationner leurs véhicules dans le parking dédié aux supporters « visiteurs » du stade Geoffroy-Guichard, et leur conducteur devront se conformer aux directives transmises par le club du PSG et les forces de l’ordre," précise la préfecture.

En dehors de ce déplacement encadré, "toute personne se prévalant de la qualité de supporter du PSG ou se comportant comme tel, ne pourra accéder au stade Geoffroy-Guichard et à ses abords." Il ne pourra pas non plus circuler ou stationner sur la voie publique dans un périmètre déterminé par arrêté préfectoral.
  En cas de non respect des dispositions de l'arrêté préfectoral, les contrevenants s'exposent à six mois d'emprisonnement et 30 000 euros d'amende. Ils risquent en outre des interdictions administratives de stade. 

"Le préfet de la Loire appelle chacun à la responsabilité pour garantir le bon déroulement de cette rencontre sportive."
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
as saint-etienne football sport