• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Coupe de France : Dijon élimine St Etienne (6-3) de bien cruelle manière

Le coach de St Etienne se dit indigné par le comportement de ses joueurs sur le terrain qui n'ont pas été à la hauteur de l'enjeu / © Philippe Vacher
Le coach de St Etienne se dit indigné par le comportement de ses joueurs sur le terrain qui n'ont pas été à la hauteur de l'enjeu / © Philippe Vacher

Dijon avec un triplé de Naïm Sliti, a créé la sensation en se qualifiant pour les 8es de finale de la Coupe de France et en éliminant Saint-Etienne (6-3) ​​​​​​mercredi au stade Geoffroy-Guichard. Jean Louis Gasset, le coach, se dit indigné, par la démonstration de ses joueurs: "C'est honteux". 

Par (AFP)

Dijon avec un triplé de Naïm Sliti, a créé la sensation en se qualifiant pour les 8es de finale de la Coupe de France après la déroute infligée à Saint-Etienne mercredi au stade Geoffroy-Guichard (6-3) où les Verts avaient déjà perdu le derby dimanche contre Lyon (2-1). 

C'est la première victoire de l'équipe dijonnaise depuis l'arrivée d'Antoine Kombouaré au poste d'entraîneur, le 10 janvier en remplacement d'Olivier Dall'Oglio démis de ses fonctions le 31 décembre alors que le DFCO était 18e de la Ligue 1 place qu'il occupe toujours.
    
De son côté, l'ASSE, 4e en championnat, restée invaincue onze matches à domicile dont dix cette saison, vient de perdre deux fois consécutivement sur son terrain. Devant un maigre public et sous la neige, les Verts étaient-ils encore sonnés par le KO infligé par l'OL ? C'est possible mais l'entraîneur Jean-Louis Gasset avait surtout choisi d'aligner des joueurs en manque de temps de jeu comme Assane Dioussé ou Pierre-Yves Polomat mais le moins que l'on puisse dire est qu'ils n'ont pas été à la hauteur. Et la question se pose donc encore au sujet du manque de profondeur, en qualité, de l'effectif stéphanois.
 

"Une fois de trop "


Jean-Louis Gasset, le coach, a exprimé sa très vive déception : "Dès que je mets quatre-cinq joueurs au repos car il est dur d'enchaîner les matches, Saint-Etienne n'a plus le même visage et c'est même catastrophique par moment. En début de seconde période, c'était de l'irréel. Nous avons pris trois buts pour être menés 5-1. C'est honteux. Certains ne sont pas contents de ne pas jouer et quand ils ont la chance de jouer, je ne vois rien. Ca fait deux fois, c'est une fois de trop".  

Après deux buts de Sliti (11, 29) et une égalisation de Loïs Diony (14), Dijon menait 2-1 à la mi-temps puis 3-1 peu après le retour des vestiaires avec un but de Jules Keita, servi par ce même Sliti (47) lequel transformait un penalty accordé pour une faute de Stéphane Ruffier sur Julio Tavares (4-1, 50).
Dans la foulée, ce dernier, après avoir pris de vitesse Neven Subotic, a fusillé Ruffier, impuissant (5-1, 52).

Toutefois, les entrées en jeu dès la mi-temps de Kevin Monnet-Paquet et Wahbi Khazri ont redonné un peu de souffle aux Verts qui ont tenté de réagir. 
Ils ont réduit l'écart par Robert Beric qui marquait de près (5-2, 60) puis par Monnet-Paquet après un centre en retrait de Khazri (5-3, 64). Trop tard cependant pour inverser la tendance malgré la très forte pression exercée jusqu'à la fin par Saint-Etienne qui a même concédé un sixième but par
Jordan Marie (90+2).  





 

Sur le même sujet

Valence (Drôme) : une explosion dans un appartement fait un mort et un blessé léger

Les + Lus