Ligue 2 : le 12eme homme de l'ASSE, le peuple vert, une arme absolue pour remonter

Ce vendredi 17 mai est synonyme de possible remontée en première division si... les Verts s'imposent à Rouen et si Angers perd à Dunkerque. Sinon, l'ASSE goûtera aux joies des barrages. Quoi qu'il en soit, les coéquipiers d'Irvin Cardona vont devoir compter sur le 12eme homme... un peuple vert en fusion à Rouen, dans les bars de Saint-Etienne, de France et de Navarre et bien sûr dans les familles.

Vendredi 17 mai 2024 ... un vendredi couperet comme ceux que les supporters de l'AS Saint-Etienne adorent ou détestent, en fonction du résultat. Car cette 38eme et dernière rencontre de la saison régulière oppose ce soir à 20h45 l'ASSE à Quevilly Rouen Métropole, en terre normande. L'enjeu est de taille : la possible (re)montée en Ligue 1 des Verts comme en 1964, 1986, 1999 et 2004.  

La remontée en ligne de mire

Un challenge de taille puisque ce soir, pour remonter en évitant les barrages, Saint-Etienne (3eme, 65 points) doit battre Rouen (19eme, 35 points) et le SCO Angers (2eme, 67 points) doit s'incliner à domicile face à Dunkerque (16eme, 45 points).

Une alchimie pas facile, on vous l'accorde, mais pas impossible. Car les Verts ont dans leur manche un atout de taille : son public.

Le peuple vert à l'affût

Parce que qui c'est le plus fort ? Évidemment c'est le peuple Vert. Plus qu'un public de supporters, c'est une famille.

Si vous en doutez, vous n'avez qu'à regarder les records de fréquentation des derniers matches à domicile : 36 300 supporters contre Auxerre et encore davantage en avril contre Concarneau, faute de supporters bretons.

Un stade, de la dimension du chaudron, comble à plusieurs reprises en Ligue 2, il n'y a qu'à Saint-Etienne qu'on voit ça (en tout au sud de Lens, autre club minier naguère en L2 lui aussi au public chaud bouillant). 

Une pression de tous les jours

Et les joueurs d'Olivier Dall'Oglio en ont bien conscience : le public stéphanois attend toujours un maximum de son équipe, et lui rend tout autant cette énergie. Témoins ces deux supporters, un récent après-midi de victoire.

durée de la vidéo : 00h00mn08s
supporters sainté_1 ©France Télévisions

 

Car les supporters stéphanois, les ultras en particulier, alternent régulièrement les coups de coeur et les coups de gueule et le font savoir très bruyamment. Quand on aime, on ne compte pas, y compris les revendications, voire les débordements.

Je t'aime, moi non plus

La meilleure, ou la pire démonstration de cet amour haine, c'était le 29 mai 2022 à Geoffroy Guichard. Battue aux tirs au but par Auxerre, l'ASSE renoue à cet instant avec la ligue 2 après 18 ans d'élite. Le public est vert de rage, descend sur la pelouse avec force fumigènes et essaye de s'en prendre aux joueurs. Les sanctions tombent : des points de pénalité et 4 matches à huis clos.

Depuis, la contestation contre la direction n'a jamais vraiment cessé, les supporters utilisant leur art de la voix et du tifo pour réclamer avec constance le départ des dirigeants.

Ainsi, en décembre 2022, les Ultras ont ainsi déployé une trentaine de banderoles dans la ville pour exprimer leur exaspération. 

Vers un futur plus vert ?

Alors, aujourd'hui que le club touche (presque) du doigt le rêve de remontée en L1 et que de nouveaux actionnaires pointent à l'horizon, il ne fait aucun doute que le peuple vert sera derrière son club avec de grandes ambitions. Les joueurs et les adversaires du jour sont prévenus.


 

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité