Un homme gravement blessé durant une violente rixe à Firminy : 2 mis en examen et un 3e individu toujours recherché

Que s'est-il passé exactement lundi matin, 28 juin 2021, à Firminy, près de Saint-Etienne ? Tout serait parti de coups de feu tirés sur la boîte aux lettres d'un local associatif. Une violente rixe a suivi : elle a fait un blessé grave. Les hommes du RAID sont intervenus.

Ce mardi matin, à Firminy, dans le quartier du Mas, la tension était retombée après les incidents de la veille; Mais les riverains et les commerçants étaient encore un peu surpris. Dans la nuit du dimanche 27 au lundi 28 juin,  une soirée arrosée se déroulait dans un local associatif. Elle a tourné au vinaigre au petit matin, peu après 6h30.

Une soirée dégénère au petit matin, lundi

Plusieurs personnes avaient passé la soirée dans le local transformé en bar associatif. C'est au moment de la fermeture des lieux que le ton serait monté avec le gérant. Une rixe a alors éclaté, impliquant plusieurs individus. Le motif est pour l'heure inconnu. Le gérant, un homme âgé de 35 ans, a sorti un fusil et tiré pour tenter de ramener le calme. Il a atteint une boîte aux lettres. Il a finalement été désarmé et passé à tabac. 

La police, appelée sur place, a découvert le gérant du bar associatif, gravement blessé. Il a été pris en charge à l'hôpital Nord de Saint-Priest-en-Jarez. Un homme âgé de 26 ans, auteur présumé des coups, a été interpellé et placé en garde à vue.  

Intervention du RAID

Deux femmes s'étaient retranchées à l'intérieur du local associatif.  Elles étaient suspectées d'être armées. La police a tenté en vain d'entrer dans le local.  C'est finalement le RAID qui est intervenu pour les déloger. Elles ont finalement été interpellées. 

La petite commune n'est pas vraiment habituée à ces interventions du RAID. Pourquoi un tel déploiement des forces de l'ordre? "Aujourd'hui, le degré de violence est tellement important que pour quelques chicaillades, on sort des fusils, on se tabasse jusqu'à la mort quasiment... C'est vrai qu'on ne peut comprendre une telle violence. C'est pourquoi on essaie d'intervenir fortement tout de suite," explique le maire de Firminy, Julieu Luya.  

Le gérant du local associatif, toujours hospitalisé, pourrait être également poursuivi pour "violence avec usage d'une arme". De nombreuses zones d’ombre persistent concernant l'origine du différend. Les investigations se poursuivent pour tenter de faire la lumière sur cette affaire. 

Une information judiciaire a été ouverte 

Trois hommes seraient impliqués dans cette affaire qui a donné lieu à l'ouverture d'une information judiciaire. Deux individus ont été interpellés dans le cadre de cette enquête toujours en cours. A l'issue de leur garde à vue, les deux suspects ont été présentés au parquet. Les deux hommes ont été mis en examen pour "violences volontaires en réunion". L'un d'eux a été placé en détention provisoire, l'autre a été mis en liberté conditionnelle, sous contrôle judiciaire. Le troisième individu mis en cause, soupçonné d'être l'auteur des coups, est toujours dans la nature. Il est activement recherché. 

Concernant les deux femmes qui s'étaient retranchées dans le local associatif et avaient donné lieu à l'intervention du RAID, elles ont été mises hors de cause.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
société police sécurité