Saint-Etienne : le 1er festival des arts numériques pour faire rebattre le cœur de ville

Programmé du 5 au 9 novembre, le 1er festival des arts numériques va se tenir à Saint-Etienne à l'initiative de la mairie et de l'association des commerçants. Objectif : reconquérir la clientèle qui avait déserté le centre ville, à la faveur des épisodes des gilets jaunes.
© Ville de Saint-Etienne/Saintéshopping
Du 5 au 9 novembre 2019, le centre ville de Saint-Etienne accueille le 1er festival des arts numériques. Un festival gratuit pour l'essentiel avec deux parcours à découvrir : l'un dans l'espace public, l'autre dans les commerces du centre-ville.

Des installations artistiques, numériques et pour certaines interactives, qui sont autant d'expériences à découvrir seul ou en groupe. Les parcours sont proposés en journée du 5 au 9 novembre et également en soirée les 8 et 9 novembre.
 
Parmi les oeuvres proposées, il y a celles de Derrick Giscloux, AVatARTS. Des tableaux proposés dans 8 commerces de la ville autour de la place Jean Jaurès, où l'on découvre le travail atypique d'un créateur qui l'est tout autant... guitariste professionnel, il s'est ensuite tourné vers les arts technologiques, visuelles, sonores et le plus souvent interactives...

Exemple avec Circularium, une création visible à la cathédrale Saint-Charles-Borromée (Place Jean-Jaurès) le 6 novembre de 12h à 18h et les 7 et 8 novembre de 10h à 21h, à voir sur cette vidéo.
 
Circularium : une oeuvre de Derrick Giscloux, dont les créaytion seront visibles à Saint-Etienne
 
Pour l'association des commerçants SaintéShopping, l'objectif est clairement de redonner aux Ligériens le goût du centre ville, qui avait été déserté avec la crise des gilets jaunes. Après les opérations commerciales "traditionnelles" (parking gratuit, destockage, etc.), il y a eu la volonté d'innover pour aller plus loin.

Car, quand on évoque les pertes subies par les commerçants stéphanois, Rémi Boute, président de l'association saintéshopping ne badine pas "Je ne peux pas vous donner de chiffres précis, mais je peux vous dire que c'est un vrai traumatisme".

Il faut dire que semaine après semaine, violences ou pas, les rues et les commerces de Saint-Etienne sont restés très clairsemés, les Stéphanois préférant se tourner vers la périphérie, parfois lointaine, pour faire leurs emplettes.
 

Un festival financé grâce au fond de soutien

D'où le versement d'un fond de soutien de l'Etat à hauteur de 300 000€, dont une bonne partie servira à financer ce festival.
 

Alors, pour tourner la page, place aux arts numériques en coeur de ville du 5 au 9 novembre... et afin de ne rien rater, voici ci-dessous le programme détaillé des animations proposées
Programme Pléiades
Publish at Calameo
Poursuivre votre lecture sur ces sujets