Saint Etienne : La fête du livre accusée de censure par l'ancien Préfet de Haute-Loire

Publié le
Écrit par A.M avec l'équipe de France 3 Loire
Ce livre, D'Yves Rousset La Préfecture est en feu n'était pas le bienvenu à la fête du livre de Saint-Etienne selon son auteur
Ce livre, D'Yves Rousset La Préfecture est en feu n'était pas le bienvenu à la fête du livre de Saint-Etienne selon son auteur © LEPOITTEVIN Cédric

La fête du Livre de Saint-Etienne se tiendra du 15 au 17 octobre 2021. 300 auteurs et 200 000 visiteurs sont attendus, un évènement majeur entaché par une polémique autour de la censure présumée d'Yves Rousset, ancien Préfet de Haute-Loire, critique à l'égard de Laurent Wauquiez dans son ouvrage.

La fête du livre de Saint-Etienne se tiendra du 15 au 17 octobre 2021 et accueillera 300 auteurs. A l'occasion de la conférence de presse des organisateurs, le programme a été dévoilée et notamment le parrainage de Gilles Legardinier et Maxime Leforestier. 

Mais ce rendez-vous qui rassemblera plus de 200 000 visiteurs est entaché par des accusations de censures portées par Yves Rousset, ancien Préfet et auteur de La Préfecture est en feu. Ce dernier estime qu'il n'a pas été programmé car son ouvrage dénonce l'attitude du président de la Région Auvergne-Rhône Alpes, en 2018 au moment de la crise des gilets jaunes notamment lors de l'épisode particulièrement marquant de l'incendie de la préfecture du Puy-en-Velay. Il y affirme que, lors de cet événement, le président LR de la Région Auvergne-Rhône-Alpes avait davantage joué le rôle de "pyromane" que celui de "pompier". Des accusations qui avaient vivement fait réagir Laurent Wauquiez à l'époque. 

Un message ambigu

La commissaire générale, Isabelle Rabineau, se défend d'avoir censuré cet auteur. Dans un mail adressé à son éditeur, et que notre équipe a pu consulter, elle qualifie de "peu élégant, alors que les éditeurs sont invités par un évènement subventionné en partie par la Région, de solliciter des textes qui peuvent contrevenir à l'existence de la manifestation dans les années à venir." 

En d'autres termes cela signifie-t-il qu'elle craint de voir les subventions de la Région réduites ou supprimées ? Elle s'en défend et regrette que "des mails en interne aient pu être consultés. Dans ce courrier adressé aux éditions Abatos je disais que je ne censurais pas"  nous a-t-elle précisé. En effet le message s'achève ainsi : " Je n'ai pas lu l'ouvrage et n'ai aucun point de vue a priori à son sujet. Cette responsabilité vous incombe".

L'ancien préfet de Haute-Loire assume publiquement ses critiques à l'égard de Laurent Wauquiez depuis le lendemain des faits et a vendu son livre à 3000 exemplaires. Lui et son éditeur voient dans le message envoyé par les organisateurs de la Fête du livre, une forme de tentative de dissuasion. 

Cette affaire résonne particulièrement avec le choix très controversé du président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes de supprimer les subventions du CCO, centre culturel de Villeurbanne : Laurent Wauquiez a suspendu les aides de la Régions à la structure après avoir visionné une vidéo de promotion d'un festival où des musiciens tenaient des propos insultants à l'égard de la police. 

Gaël Perdriau, maire LR de Saint-Étienne, a démenti toute volonté de censure de la part la municipalité, principale organisatrice de l'évènement. 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.