Saint-Etienne (Loire) : les agriculteurs manifestent pour une meilleure application de la loi Egalim

Les agriculteurs manifestent à Saint-Etienne (Loire), à l'appel de la FDSEA, pour dénoncer les négociations actuelles sur les prix des matières premières et pour réclamer une meilleure application de la loi Egalim.

Près de 200 agriculteurs et une quarantaine de tracteurs manifestant à Saint-Etienne (Loire), pour une meilleure application de la loi Egalim, mercredi 24 février.
Près de 200 agriculteurs et une quarantaine de tracteurs manifestant à Saint-Etienne (Loire), pour une meilleure application de la loi Egalim, mercredi 24 février. © Damien Grousson / FTV

A Saint-Etienne (Loire), près de 200 agriculteurs manifestent, avec une quarantaine de tracteurs, pour exiger une meilleure application de la loi Egalim (voir en contre-bas de cet article), alors qu'au même moment les négociations sur le prix des matières premières continuent entre transformateurs et distributeurs des filières agroalimentaires.

Partis du stade Geoffroy-Guichard, les manifestants doivent rejoindre la préfecture de la Loire, à l'appel du syndicat agricole la FDSEA.

Ce matin, des agriculteurs ont déversé des tonnes de fumier devant les hypermarchés Leclerc de Saint-Chamond et d'Andrézieux-Bouthéon, avant de renouveler l'opération devant la Préfecture de la Loire.

Jean-Luc Perrin, secrétaire départemental de la FDSEA Loire : "Ça fait presque 2 ans que la loi Egalim a été votée. Les agriculteurs en retrouvent rien. Dans les négociations en ce moment ça se passe très mal. On nous parle de pouvoir d'achat, pour nous c'est un faux débat. Sur 100 € de produits alimentaires achetés par une ménagère française, il y en a 6 qui reviennent à l'agriculteur. C'est innaceptable. les agriculteurs sont dans le désaroi le plus total."

Pour le syndicat, la loi n’aurait toujours pas d’effet sur la rémunération des agriculteurs en rapport avec les coûts de production et les ventes et profits des grandes surfaces.

La Loi pour l'équilibre des relations commerciales dans le secteur agricole et alimentaire et une alimentation saine, durable et accessible à tous, dite loi EGALIM a été promulguée le 1er novembre 2018.

Issu des états généraux de l’alimentation de 2017, ce texte propose des mesures pour améliorer les équilibres commerciaux, la qualité de l'alimentation, et simplifier le domaine agricole.

Interdiction du plastique, repas dit "végétarien", produits bio, lutte contre le gaspillage alimentaire : la loi Egalim comporte de nombreuses mesures pour la restauration collective. Certaines sont d'ores et déjà en vigueur, d'autres entreront en application dans les mois à venir

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
manifestation économie social agriculture