Salon de l'agriculture : les producteurs de la Loire s'offrent un stand pour la première fois

La Loire, sa fourme de Montbrison, ses rillettes de carpe, sa terrine de porc... autant de spécialités culinaires mises en valeur au Salon de l'Agriculture. Dans cette édition 2024, le département méconnu possède pour la première fois son propre stand. La preuve que le territoire a beaucoup à offrir aux visiteurs.

“On vous attend. On est là pour vous accueillir, vous montrer la diversité des produits et vous donner envie de venir dans la Loire”. Laurent Bory est producteur fermier à Saint Romain le Puy, au cœur du Forez. Il a fait le déplacement de plus de 5 heures pour venir tenir le stand du département de la Loire au Salon de l’agriculture. C’est la première fois que son territoire possède son propre promontoire, regroupant une centaine de productions fermières.

“C’est une fierté de vraiment représenter la diversité de la production locale. C’est plus de 4 500 éleveurs dédiés à nos produits locaux, aussi bien pour alimenter les coopératives que les privés”, ajoute l'agriculteur, un plateau de fourme de Montbrison dans les mains. Plus sèche que la fourme d’Ambert des voisins auvergnat, le fromage ligérien est sous appellation d’origine contrôlée (AOC) depuis 1972, et AOP depuis 2002, gage de qualité.

"La Loire est une petite France à elle toute seule" 

Et le producteur renchérit : “On a aussi de la rillette de carpe, parce que le département de la Loire, c’est le département du Forez”. Et dans une autre main, il présente ses rillettes de Condrieu, puis une bouteille de vin de Saint-Joseph, avant de sortir du rayon frais des crèmes au caramel de l’entreprise Nigay.

“La Loire est une petite France presque à elle toute seule. C’est d’abord un territoire d’élevage, avec à la fois l’élevage laitier, et l’élevage à l’étang. Ce sont les principales productions. La Loire, c’est aussi une diversité de produits fermiers avec la charcuterie et le fromage”, souligne Hervé Maître, directeur général de Loire Action, une structure spécialisée dans l’organisation d’évènements dans le département.

Beaucoup de personnes selon lui ont du mal à identifier la Loire, qu’ils confondent très souvent avec le territoire du nord-ouest et ses châteaux.

On veut expliquer aux gens que la Loire ce n’est pas qu'à Nantes. Notre vocation ici, c’est aussi de faire la promotion d’un territoire qui est souvent méconnu. Pour parler comme les gens du 42, ‘on est un peu beauseigne [ndlr : expression stéphanoise qui exprime la pitié] dans notre manière de nous présenter’. On n'est pas assez fiers nous les gens de la Loire et c’est ce qui explique sûrement que l’on est absent de Paris depuis plusieurs décennies.

Hervé Maître

Directeur général de Loire Action

Une multitude de produits récompensés, gage de qualité  

Dans ces mains, le directeur tient un morceau de jambon sec qu'il s'apprête à déguster. Et ce jambon sec, c’est celui que fabrique Gaëtan Duculty, de la maison Duculty située dans le parc naturel du Pilat. L’établissement qui a ouvert ses portes il y a plus de 200 ans est régulièrement récompensé sur le Salon pour ses produits de qualité supérieure.

Cette année, c’est un peu particulier. “C’est la première fois que le jambon sec était au concours et il a gagné une médaille d’or”, se réjouit le producteur, une planche de son produit entre les mains.

Sa particularité ? “S’inspirer de ce qu’il y a de meilleur en Espagne et en Italie, parce qu’il y a beaucoup de charcuteries avec de magnifiques traditions là-bas qui arrivent sur notre territoire, et le franciser, le faire à notre façon et dans nos montagnes”, explique Gaëtan Duculty.

À lire aussi. "Il n'y a rien de plus beau qu'une Charolaise", Royale est parée pour le Salon de l'Agriculture.

Le produit est fait bien entendu avec de la viande auvergnate et Rhône alpin et puis on met beaucoup de passion, de temps, de soin à développer ce produit avec un affinage très très long [NDLR : un an d’affinage !]”, ajoute le Ligérien. La viande est ensuite séchée dans le séchoir familial situé à Pélussin, toujours dans la Loire.

Le produit est tellement plébiscité depuis sa commercialisation en octobre dernier qu’il est exporté dans d’autres pays, au Japon notamment. D’autres produits du stand de la Loire ont été récompensés, à l’image du saucisson de la ferme Chazenal, de la terrine de foie de porc ou encore de la fourme de Montbrison de la société fromagère de Saint-Bonnet Le Courreau, qui ont tous les deux reçu une médaille de bronze au concours général.

La vache Royale, que nous avons suivie dans ses préparatifs, a également remporté la 3ème place au concours agricole.

durée de la vidéo : 00h01mn18s
Royale, vache ligérienne, a remporté la troisième place du concours général agricole. ©France Télévisions

En 2023 encore, les agriculteurs de la Loire ont remporté 27 médailles au salon, dont de nombreuses en or. Pour le moment, le département et bien engagé. Il a décroché pas moins de huit médailles lors des différents concours dont en trois en or.

Une puissance agro-industrielle 

“Et puis la Loire, elle a une force agro-industrielle hyperimportante que l’on ne peut pas ignorer”, renchérit Hervé Maître. L'industrie représente 17,5 % de l'emploi total dans la Loire, soit 2,7 points de plus qu'en Auvergne-Rhône-Alpes selon les 2021 de la Chambre de commerce et de l’industrie de la région.

On a de très beaux abattoirs qui permettent d’offrir des débouchés à nos producteurs. On a des usines de transformations laitières qui valorisent aussi la production laitière des monts du Forez et des monts du Lyonnais. Et puis on a des produits prestigieux, les chocolats Weiss, les cafés Chapuis, on trouve les caramels Nigay.

Hervé Maître

Directeur général de Loire Action

Tous ont tenu à le rajouter, la Loire, c’est aussi un cadre de vie. Des montagnes, des plaines, des parcours sauvages, des pistes de ski, bien que trop peu enneigées aujourd’hui, des sentiers de raquette, de chiens de traîneau, des parcours de trail... toute une panoplie de paysages et d’activités qui ravissent les visiteurs venus se ressourcer.