Météo : dans les Alpes, l'été le plus "pourri" depuis 2014

C'est l'histoire d'un été qui ne s'est jamais vraiment installé. Dans les Alpes, le bilan météo est clair : il n'avait pas autant plu et il n'avait pas fait aussi froid en été depuis sept ans.

Après six étés "très chauds", voire "exceptionnels" comme les qualifie Météofrance, l'été 2021 mérite-t-il vraiment le titre d'été le plus "pourri" de ces dernières années ? Selon le bilan établi par Météofrance, il est en tout cas le plus froid et le plus arrosé depuis 2014. Précipitations, durée d'ensoleillement, températures, voici le bilan complet dans les Alpes.

 

Un bilan contrasté côté précipitations

Que d'eau que d'eau... Pour l'avant-pays et les pré-Alpes, de la vallée du Rhône au Léman, en passant par la Chartreuse ou encore le Vercors, l'été aura été "particulièrement arrosé", explique Sophie Tessier, directrice adjointe au centre les Alpes du Nord à Météofrance. Il aura ainsi plu entre 40 et 60 % de plus que la moyenne.

Le temps est en revanche resté plus sec dans l'intérieur des terres et en montagne, du côté de l'Oisans (Isère) par exemple ou en Maurienne (Savoie). La pluie a été plus rare dans ces secteurs cet été  : "on a même plutôt un léger déficit", confirme Sophie Tessier. Durant tout l'été, il ne sera ainsi pas tombé plus de 150 millimètres du côté de Valfréjus (Savoie), contre quatre fois plus dans le Chablais. 

C'est surtout au mois de juillet que la pluie est le plus souvent venue "gâcher l'ambiance". En Isère par exemple, il a plu deux fois plus que la normale. Le mois de juillet 2021 restera comme le cinquième le plus arrosé depuis 1968. Le temps est redevenu plus sec ensuite en août avec même, au final, un léger déficit de précipitations.

Sur Twitter, Météofrance a publié son bilan de l'été pour l'ensemble du pays.

 

Moins de soleil

Côté ensoleillement, le ciel n'aura guère été plus clément. Pour l'été 2021, la durée d'ensoleillement est en recul de 10 % par rapport à la moyenne, sur les trois départements des Alpes du Nord, révèle le centre Météofrance de Saint-Martin-d'Hères. Un "déficit" de 10 % par rapport à la moyenne, principalement notable sur la Haute-Savoie avec 600 heures d'ensoleillement environ du Léman au Chablais. C'est à nouveau le sud de l'Isère, et notamment l'Oisans qui a connu le plus grand nombre d'heures de soleil cet été.

La région de Chambéry aura bénéficié de son côté d'environ 600 heures de soleil. Ce chiffre grimpe à 700 heures dans le Lyonnais.

 

Et pourtant des températures plus "chaudes" que la normale

C'est l'information qui surprend en découvrant les moyennes relevées par Météofrance cet été dans les Alpes. En juin, juillet et août, les températures auront été plus chaudes d'environ 0,5 degrés que la moyenne. Etonnant quand le ressenti a plutôt été celui d'un été beaucoup "plus frais". "La moyenne est calculée sur la période 1981-2010", explique Sophie Tessier. Elle ne prend donc pas en compte les six dernières années qui ont été particulièrement chaudes. Conséquence : une impression de relative fraîcheur alors que la moyenne a été dépassée. 

Côté bilan, c'est le mois de juin qui a été particulièrement chaud avec des valeurs supérieures de deux degrés par rapport à la normale. En juillet et août, les températures ont en revanche été plus fraîches que la normale.

Le responsable de cet été plutôt mitigé, c'est l'anticyclone des Açores qui n'a jamais réussi à s'imposer sur le pays comme il le fait traditionnellement à cette époque. Résultat : le pays est resté la plupart du temps sous l'influence d'un flux sud-ouest avec son lot de perturbations.

 

Temps sec et plutôt chaud pour début septembre

Comment se présente cette rentrée côté météo ? Excepté vendredi 3 septembre où des averses sont attendues sur les Alpes, le temps sera plutôt sec dans les prochains jours, pronostique Sophie Tessier. Côté températures, les dernières prévisions à deux semaines font état de valeurs conformes aux normes saisonnières. Jusqu'au 15 septembre, les maximales pourront atteindre les 26 à 28 degrés. Le temps devrait ensuite se rafraîchir à partir de la deuxième quinzaine de septembre.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
météo prévisions météo