• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

À Monestier-de-Clermont, l’épopée Allibert

Allibert et Moncler. De petites entreprises artisanales qui se transforment en d’énormes groupes industrielles. C’est cette histoire qu’Erik Deconinck a choisi de raconter dans son livre.

Par Boris Courret

Reportage. "Monestier-de-Clermont, terre d'entrepreneurs". Voilà le titre de l’ouvrage paru chez Glénat et dans lequel Erik Deconinck, l'enfant du village, raconte la saga familiale qui a engendré au pied du Vercors les grandes entreprises Allibert et Moncler.

Une histoire qui commence avec Joseph Allibert. Il va créer et développer cette petite affaire de semelles avant de se lancer dans l’injection plastique. L’industrie du chassant d’abord, puis l’alliance avec Moncler, le fabricant de cagoule et de duvet. C’est sur cette aventure de plus de 50 ans que l’auteur a désiré revenir.

Reportage de Denis Vigneau-Dugué, Jean-Pierre Rivet et Lisa Bouchaud

Livre sur l'histoire des entreprises Allibert


Une aventure qui a transformé la vie du village


Une épopée qui a totalement bouleversé la vie du petit village de Monestier de Clermont. Au début, seules quelques centaines de personnes travaillaient pour l’entreprise. Ce sont aujourd’hui plus de 15 000 personnes qui font partie de ce groupe à travers le monde. Une réussite qui peut s’expliquer, selon l’auteur, par le contexte de l’époque. «Toute cette génération issue de la guerre a créé, au pied du Vercors, des personnalités extrêmement fortes. Il fallait s’en sortir, il fallait réussir», explique l’auteur.

Tout l’été, à Gresse en Vercors, une exposition racontera cette aventure industrielle trouvant son origine dans le foin et la paille que produisaient les habitants de la région.

A lire aussi

Sur le même sujet

Le plus gros camion du monde

Les + Lus