Cet article date de plus de 8 ans

La morille, c'est par où ?

Récolter des morilles dans les Alpes, impossible si on ne connaît pas les bons coins. Ce dimanche 5 mai, on a testé et on s'est cassé le nez sur des cueilleurs qui gardent jalousement le secret. 
La morille se cache dans les feuilles
La morille se cache dans les feuilles © France 3 Alpes
Il offre au regard des promeneurs de belles morilles dans un panier. Ce cueilleur est fier d'avoir saisi le graal du printemps. Vous lui demandez alors: "c'est par où le coin à morilles?". Réponse: "y en a partout par là-bas". On suit la piste désignée: la forêt...c'est un peu vaste et on ne trouve rien.

La morille dans les Alpes, c'est "chacun pour soi et rien pour les autres!". Le champignon spongieuse, pas forcément appétissant quand on le voit comme ça (d'ailleurs il est toxique cru), est un met de choix pour les sauces à la crème notamment. En grande surface, les morilles sèches peuvent se vendre jusqu'à 600 euros le kilo. Crues, sur les marchés, elles sont rares et peuvent être affichées à 150 euros le kilo. On comprend mieux pourquoi les coins à morilles sont si précieux!

durée de la vidéo: 01 min 55
Chasse à la morille

Il existe plusieurs espèces de "morilles communes" (morchella vulgaris): la morille noire, la morille des jardins, la morille élevée (en montagne) de forme plutôt conique. La morille blonde, plus rare dite morille ronde (morchella rotunda) est plus épaisse et parfumée. C'est un champignon de printemps qui pousse dans un habitat plutôt varié (montagne, lisière de prairie ou de bois, haies, vergers, et même parcs, ou jardins). Ce champignon contient de l'hémolysine -substance qui détruit les globules rouges- que seule une cuisson suffisante peut rendre inoffensif.

Les conseils pour en trouver


-Il faut savoir observer et écouter pour se lancer dans la chasse aux morilles. Observer les voitures aux abords des sous-bois et écouter les anciens dans les cafés de village. La morille aime le petit relief.

-Le meilleur moment, c'est après le 20 avril. Ces champignons ont besoin d'un terrain humide et les pluies de ces dernières semaines promettent de beaux spécimens.

-Il faut apprendre la patience et ouvrir l'oeil car elles se confondent parfois avec les feuilles. 

-Une morille est rarement seule, elle pousse en petits groupes

Si vous trouvez le graal, la meilleure façon de la conserver est encore de la faire sécher. La morille se congèle aussi très bien mais il faudra la laisser tremper plusieurs heures dans l'eau tiède.


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
nature gastronomie