Orages : une nuit plus calme en Isère, Savoie et Haute-Savoie, des milliers de foyers toujours sans électricité

Les orages ont frappé les Alpes pour la deuxième nuit de suite, mais les dégâts ont été moins importants. / © Vincent Isore / MAXPPP
Les orages ont frappé les Alpes pour la deuxième nuit de suite, mais les dégâts ont été moins importants. / © Vincent Isore / MAXPPP

L'Isère, la Savoie et la Haute-Savoie étaient à nouveau en vigilance orange aux orages dans la nuit de mardi à mercredi en prévision de phénomènes "localement violents". Mais l'épisode s'est montré moins violent que la nuit précédente, sans faire d'importants dégâts.

Par M.D. avec AFP

Après une deuxième nuit d'intempéries, la vigilance orange aux orages a été levée en Isère, Savoie et Haute-Savoie, mercredi 3 juillet peu après minuit. Les départements des Alpes ont connu un nouvel épisode orageux accompagné de vents violents et de grêle qui a pris fin autour de 2 heures du matin en Haute-Savoie, mais leur intensité n'a nécessité qu'une vigilance jaune pour la fin de la fin de la nuit, selon le dernier bulletin de Météo France.
 

Les intempéries n'ont pas fait de victimes mais près de 15 000 foyers étaient encore privés d'électricité dans la région Auvergne-Rhône-Alpes mardi soir. De fortes bourrasques et la grêle ont frappé lundi soir six départements placés en alerte orages par Météo-France et touché particulièrement les Alpes. Jusqu'à 100 000 foyers environ ont été privés d'électricité, particulièrement en Isère, Savoie et Haute-Savoie.

Mais selon Enedis, 70% des foyers étaient rétablis à 15 heures, mardi. D'après les dernières données communiquées par le gestionnaire, 28 000 foyers restaient sans électricité dont 22 000 dans les Alpes, qualifiant la situation "d'évolutive, en fonction d'éventuels nouveaux orages". Plus de 350 personnes étaient mobilisées sur le terrain.

 

Un épisode moins violent


Dans la nuit de lundi à mardi, les orages avaient été plus violents, toujours sans faire de blessés. Les pompiers ont surtout été appelés pour des arbres tombés, des toitures arrachées et des débuts d'inondation. Ils sont ainsi intervenus 450 fois en Savoie, 359 fois en Haute-Savoie et 372 fois en Isère.

A Doussard (Haute-Savoie), le toit de la salle des fêtes est partiellement tombé pendant un concert de rock auquel assistaient 200 personnes. Les spectateurs sont indemnes, le toit s'étant détaché progressivement.
 

Par ailleurs, 43 personnes présentes sur un bateau de croisière du lac d'Annecy ont été récupérées par d'autres embarcations vers minuit, leur bateau étant immobilisé à 100 mètres de la rive après un choc avec le fond provoqué par les vagues.

Une centaine de participants à un tournage de série télévisée ont dû être pris en charge sur la route du Semnoz en Haute-Savoie, leurs véhicules étant bloqués. En Isère, le concert de Ben Harper dans le cadre du festival Jazz à Vienne a été annulé.

 

Sur le même sujet

Les + Lus