Des perquisitions menées dans les usines d'eau minérale de Saint-Yorre (Allier) et Châteldon (Puy-de-Dôme)

Publié le
Écrit par Solenne Barlot

Les usines d’embouteillage de Saint-Yorre dans l’Allier, et Châteldon dans le Puy-de-Dôme, ont fait l’objet de perquisitions jeudi 10 décembre, selon le parquet de Cusset, confirmant une information du quotidien La Montagne. les 2 sites sont temporairement à l'arrêt. 

Les usines d’embouteillement des eaux minérales de Saint-Yorre (Allier) et de Châteldon (Puy-de-Dôme), ont fait l’objet de perquisitions, selon une information de nos confrères du journal La Montagne, confirmée par le parquet de Cusset. Lors de cette opération, diligentée par les services de l’Etat, des gendarmes de l’office central de lutte contre les atteintes à l’environnement et à la santé publique étaient présents. D’autres services des forces de l’ordre y ont également participé. Ces perquisitions ont eu lieu jeudi 10 décembre. Le parquet de Cusset a indiqué qu’il était beaucoup trop tôt pour communiquer sur l’enquête en cours.

Les 2 sites temporairement à l'arrêt

La société Alma, qui gère les 2 sites d’embouteillement, a expliqué dans un communiqué : « Les sites de Saint-Yorre et Châteldon ont fait l’objet d’un contrôle diligenté par les services de l’Etat la semaine dernière. La direction générale et les équipes sont pleinement mobilisées pour apporter toutes les informations utiles à l’enquête en cours. » Elle souhaite rassurer les consommateurs : « Il n’y a pas de risques pour les consommateurs. Le site de Châteldon est à l’arrêt en raison de la fermeture des restaurants qui risque de se prolonger encore plusieurs semaines. Concernant Saint-Yorre, le site n’est pas fermé, l’enquête et les contrôles ont perturbé l’activité normale. La production reprendra dès que possible. »