• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Le président de la Métro de Grenoble conspué lors d'une réunion sur l'eau à Vif, en Isère

© Jordan Guéant
© Jordan Guéant

Ils n'ont pas raté le rendez-vous. Ils ont l'impression qu'on a joué avec leur santé. 1.200 personnes ont assisté à une grande réunion publique organisée à Vif, ce jeudi 28 avril, après la violente épidémie de gastro-entérite due à une contamination de l'eau. La Métro en a pris pour son grade.  

Par Franck Grassaud avec Jordan Guéant

"J'assumerai toutes les conséquences", la phrase, assez énigmatique après une crise sanitaire, est de Christophe Ferrari, le président PS de la Métro de Grenoble. Dans la salle, la foule lui répond: "Démission!"

© Jordan Guéant Le ton est celui d'une soirée particulièrement houleuse où les habitants se pressent pour tenter de comprendre ce qu'il s'est passé au mois de mars à Vif et au Gua. Deux communes où les cas de gastro se sont multipliées et où la Métro, en charge de l'eau, a tardé à conseiller de ne plus consommer l'eau du robinet. 

Selon le laboratoire Carso de Vénissieux, qui a travaillé sur cette contamination à la demande de l'Agence Régionale de Santé, la cause serait double: "humaine et technique". En fait, une pollution fécale d'origine humaine doublée d'un problème de désinfection. 

Les 4 solutions du président

En réponse au constat, Christophe Ferrari a proposé 4 solutions:
  • La sécurisation de la source de l'Echaillon qui alimente ces communes par ultrafiltration. Le chantier prendra entre 6 et 12 mois.
  • Le raccordement à la source de Rochefort, qui alimente Grenoble, par une interconnexion à Varces-Allières-et-Risset. Travaux de 18 à 24 mois.
  • Le raccordement aux puits de Jouchy sur pré-Grivel grâce à une interconnexion à Champ-sur-Drac. Durée des travaux entre 24 et 30 mois.
  • Un forage dans la nappe du Drac. Durée des travaux: 3 ans.
Quasiment à chaque proposition, Christophe Ferrari s'est fait huer. Et quand la question de l'indemnisation est arrivée, la salle s'est embrasée.

Reportage Jordan Guéant et Maxime Quemener
Réunion sur la qualité de l'eau à Vif
Intervenants: Karine Maurinaux, collectif d'habitants; Christophe Ferrari, président (PS) de la Métro; Christophe Mayoussier, maire du Gua et vice-président (PS) de la Métro chargé de l'eau

Alors que les habitants attendaient, à minima, de ne pas payer leur facture d'eau, il a été proposé d'envoyer un courrier à l'Unité assurance de Grenoble Alpes Métropole pour évoquer les dommages subis (frais médicaux et pharmaceutiques non couverts, pertes d'exploitation pour les professionnels, pertes suite à indemnités journalières....). Un numéro de téléphone s'est affiché sur grand écran: 04.76.59.58.17

La source de Rochefort, l'unique solution

Pas de quoi calmer la salle qui a ensuite pu prendre la parole. Karine Maurinaux, une habitante qui a lancé une pétition sur internet, a expliqué que les problèmes sur le réseau duraient en fait depuis 1996. Cette désormais porte-parole a demandé la gratuité de la facture d'eau pour 2015 et la révision des seuils d'alerte en matière de qualité de l'eau. La pétition de 1.700 noms a été remise à Christophe Ferrari. Enfin, pour Karine Maurinaux, comme pour la salle visiblement, qui l'a applaudie, la seule solution demeure un raccordement à la source jugée plus sûre de Rochefort

La décision définitive ne sera pas prise avant le 27 mai après une étude technique dont les résultats sont attendus pour mi-mai. En attendant, Christophe Ferrari a annoncé des analyses désormais quotidiennes par la Métro et par l'ARS.

Dans un dernier élan, les habitants ont rendu hommage au maire de Vif, très affecté par cette affaire, le dédouanant. Alors que les cas de gastro se multipliaient sur sa commune, il ne cessait d'alerter les services de l'agglomération pour demander des éclaircissements. En retour, on le chargeait de rassurer sa population. Une situation que l'élu a particulièrement mal vécu. Il s'en est excusé auprès de ses administrés.

A lire aussi

Sur le même sujet

Mois sans tabac : l'hypnose de plus en plus choisie pour arrêter de fumer

Les + Lus