Dans leurs jardins d'Auvergne et de Louisiane, Lavillenie et Duplantis sont à égalité

La compétition continue pendant le confinement. Le perchiste clermontois Renaud Lavillenie a invité les meilleurs perchistes du monde à se mesurer avec lui depuis leur jardin. Le plus de sauts possibles avec une barre à 5 m en une demi-heure. Renaud et Mondo Duplantis ont effectué chacun 36 sauts.

Renaud Lavillenie va notamment affronter de son jardin Armand Duplantis. Ils étaient ensemble au All star perche le 23 février 2020.
Renaud Lavillenie va notamment affronter de son jardin Armand Duplantis. Ils étaient ensemble au All star perche le 23 février 2020. © AFP/Thierry Zoccolan
Les deux derniers recordman du monde de saut à la perche n'ont pas réussi à se départager. Le principe du concours était simple : effectuer en trente minutes le plus de sauts avec une barre à cinq mètres chacun dans son jardin.  
Renaud Lavillenie depuis la banlieue de Clermont-Ferrand et Armand Duplantis depuis les États-Unis ont chacun sauté 36 fois. Le champion du monde Sam Kendricks qui les accompagnait dans l'aventure a fait 26 sauts.

"C'était vraiment intense sur les trois dernières minutes"

Encore essouflé, Renaud Lavillenie est tout sourire après la compétition : "Ça valait vraiment le coup de le faire. J'ai été surpris que Sam prenne rapidement du retard mais Mondo était dans le timing que je m'étais imposé. Là où c'était vraiment intense, c'est sur les trois dernières minutes. Il faut limiter la récup et le faire en automatique. Ça s'est joué à pas grand chose, on est des compétiteurs."
L'Ultimate Garden Clash, littéralement "Le Choc Ultime des Jardins" c'est en même temps une histoire sportive et une histoire d'amitié.
Un meeting d’athlétisme au jardin, c’est l’idée de Renaud Lavillenie pour compenser l’absence de compétitions imposée par l’épidémie de coronavirus. Ce n’est pas la première fois que le champion saute dans son jardin de Pérignat-les-Sarliève (Puy-de-Dôme) mais c’est la première fois qu’il convie Armand Duplantis et Sam Kendricks à se mesurer à lui, à distance, chacun chez soi : "J'ai vu que mes copains étaient dans la même situation que moi. Plus personne n'a rien à organiser, c'est dur de rester chez soi car on a l'habitude de bouger pas mal. Alors l'idée est venue d'un challenge entre nous."
 
Du sport en direct, cela se fait rare en ce moment alors Renaud Lavillenie, le nouveau recordman du monde Armand Duplantis et le champion du monde Sam Kendricks étaient impatients de s'affronter, même dans ces conditions vraiment particulières. Tous ont un sautoir dans leur jardin, c'est ce qui a donné l'idée au champion Auvergnat : "Le but du jeu n'est pas d'aller le plus haut possible parce qu'on n'a pas le même sautoir. On a mis en place un système simple : passer le plus de fois cinq mètres sur un temps de trente minutes. Passer cinq mètres, pour nous trois c'est assez facile mais par contre le faire à répétition... le côté lactique va prendre une dimension qu'on n'a jamais l'habitude d'avoir et c'est là que tout va se jouer."
 
Une belle initiative pour les sportifs privés de compétition et pour les fans de sport qui espéraient un été riche en événements avec les jeux olympiques. Renaud Lavillenie ne les oublie pas avec son Ultimate Garden Clash : "Ça nous maintient dans une bonne dynamique. j'espère que d'autres athlètes, d'autres sports vont trouver de belles initiatives pour que le sport reste vivant malgré le confinement."
Comme tous les sports, l'athlétisme est obligé de se réinventer en attendant le retour des meetings nationaux et internationaux.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
athlétisme sport coronavirus santé société
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter