• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

68 euros le mégot, 35 euros la crotte de chien… Clermont-Ferrand part en guerre contre les incivilités

Une brigade de six agents sillonnera les rues de Clermont-Ferrand pour traquer les inciviltés / © Ville de Clermont-Ferrand
Une brigade de six agents sillonnera les rues de Clermont-Ferrand pour traquer les inciviltés / © Ville de Clermont-Ferrand

Une campagne d’affichage qui n’a sûrement pas échappé aux Clermontois : déjections canines, tags, mégots de cigarettes jetés sur la voie publique, les incivilités ont désormais un prix à payer à Clermont-Ferrand.

Par Richard Beaune

Jeter son mégot sur la voie publique coûtera désormais 68 euros. Laisser les déjections de son chien sur le trottoir, 35. Tagguer l’espace public est un délit et il en coûtera 3750 euros à "l’artiste". 
Enfin, pour celui qui déposera des déchets ailleurs que dans les endroits prévus à cet effet devra payer une amende de 35 euros. Une grande campagne d’affichage indiquait récemment aux clermontois le prix à payer pour toutes ces incivilités.

Depuis le mois d’avril, la Brigade Incivilités Proximité  (plus communément appelée BIP) a une nouvelle mission : traquer ces incivilités. L’objectif de la ville de Clermont-Ferrand est d’améliorer la qualité du cadre de vie des Clermontois et améliorer la propreté de l’espace public.
© Ville de Clermont-Ferrand
© Ville de Clermont-Ferrand

La brigade composée de six Agents de Surveillance de la Voie Publique (ASVP) pourra, grâce à trois arrêtes municipaux pris en 2018, verbaliser tout contrevenant à la règle.

Notons que la ville de Clermont-Ferrand est régulièrement classée parmi les villes les plus propres de France par l’Association des Villes pour la Propreté Urbaine (AVPU). 
 

Sur le même sujet

Echevis ne veut pas être coupé du monde

Les + Lus