Cet article date de plus de 5 ans

Abdellah Assafiri, imam de Clermont-Ferrand : "La religion est prise en otage par ces terroristes"

Abdellah Assafiri, imam de Clermont-Ferrand et vice-président du Conseil régional du Culte musulman était l'invité du journal de France 3 Auvergne, lundi soir. Il a réagi aux attentats sanglants qui ont fait 129 morts et plus de 300 blessés à Paris, le 13 novembre.
Abdellah Assafiri est imam à Clermont-Ferrand et vice-président régional du Culte musulman en Auvergne.
Abdellah Assafiri est imam à Clermont-Ferrand et vice-président régional du Culte musulman en Auvergne.
La condamnation des attentats est unanime et sans équivoque dans l'ensemble du pays, c'est également le cas dans votre communauté ?
La communauté musulmane, ce sont des citoyens comme tout le monde qui vivent ce que tout le monde vit en France. Ils condamnent fermement ce qui s'est passé à Paris, ce qui s'est passé aussi au mois de janvier. Ils s'associent à la condamnation, au deuil national et à la peine des victimes.
 
L'imam de Bordeaux, Tareq Oubrou, a dit que c'était une triple condamnation : éthique, juridique et théologique. Pensez-vous que dans certaines mosquées les discours vont trop loin et qu'il va falloir agir ?
Certainement. Il faut lutter contre le radicalisme là où il est, que ce soit dans les mosquées, dans les prisons ou ailleurs. Le radicalisme est un fléau auquel nous devons mettre fin. On ne peut pas accepter des propos qui poussent à la haine, qui sont susceptibles d'amener à la violence ou de dresser les uns contre les autres. Vendredi, les imams seront invités à adapter le prêche à la situation actuelle que nous vivons dans l'Hexagone.

Je lance un appel à tous les jeunes pour qu'ils ne tombent pas dans le piège que leur tendent ces barbares, ces terroristes, qui ne cherchent qu'à nous dresser les uns contre les autres. 

Les terroristes qui ont commis ces attentats ont-ils quelque chose à voir avec le Coran ?
Ils instrumentalisent la religion. La religion est prise en otage par ces gens-là. Je lance un appel à tous les jeunes pour qu'ils ne tombent pas dans le piège que leur tendent ces barbares, ces terroristes, qui ne cherchent qu'à nous dresser les uns contre les autres. Nous sommes des musulmans, des citoyens français, on ne peut pas nous séparer les uns des autres. 

Propos recueillis par Pierre-Olivier Belle


A lire également

durée de la vidéo: 03 min 06
Abdellah Assafiri, imam de Clermont-Ferrand, invité du JT 19h du 16/11/2015

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
attentats de paris faits divers terrorisme religion société