Clermont-Ferrand : 15 permis retirés pour excès de vitesse sur l'A75, les contrôles vont s'intensifier

Le contrôle a eu lieu sur la zone où se déroulent les travaux d'élargissement de l'A75 / © Kamel Tir - France 3 Auvergne
Le contrôle a eu lieu sur la zone où se déroulent les travaux d'élargissement de l'A75 / © Kamel Tir - France 3 Auvergne

Constatant des vitesses excessives sur l’A75 au sud de Clermont-Ferrand, les gendarmes ont mené un contrôle routier dimanche après-midi sur la zone où se tiennent les travaux d’élargissement. Résultat : quinze permis retirés.

Par FG

Quinze permis retirés, un conducteur verbalisé pour conduite sous l’emprise de stupéfiants et une moto sanctionnée pour plaque non conforme. Voici l'essentiel du bilan d’un après-midi de contrôle routier ce dimanche 7 octobre sur l’autoroute A75.

Les gendarmes des pelotons motorisés de Clermont-Ferrand et Issoire se sont positionnés au sud de Clermont-Ferrand, à hauteur de Pérignat-lès-Sarliève, dans le sens nord-sud, une zone choisie pour des raisons précises : “C’est une zone de travaux où la chaussée est réduite par un étranglement, où la vitesse est limitée à 70 km/h par arrêté préfectoral et où les gens roulent pourtant relativement vite” explique le commandant Emmanuel De Backer, chef de l’escadron départemental de sécurité routière du Puy-de-Dôme. “On a fait un test avec une voiture banalisée et on s’est rendus compte que des automobilistes nous doublaient à très haute vitesse. Certains, ne respectant pas les distances de sécurité font même des appels de phare pour forcer le passage, d’où cette intention de mettre en place un contrôle de vitesse.”

Une fois en place, les 13 gendarmes mobilisés n’ont pu que constater le manque de respect de la réglementation. “On a pu voir que les gens ne sont pas raisonnables. Nous nous sommes d’abord concentrés sur les excès de plus de 20 km/h, puis nous avons décidé de nous focaliser sur les excès de plus de 40 km/h qui étaient particulièrement nombreux.” Résultat : 15 permis de conduire retirés et un triste “record” à 135 km/h.

“Les automobilistes doivent prendre conscience que ce contexte de travaux, les voies étroites, la présence des murets et l’absence de bande d’arrêt d’urgence ne laissent pas de marge en cas de problème.” poursuit le commandant De Backer. “En circulant en grand excès de vitesse, ils prennent des risques pour leur sécurité et pour celle des autres, tout cela pour gagner un temps négligeable sur un trajet.”

Les travaux d’élargissement de l’autoroute, entamés en septembre, doivent durer trois ans : il faudra s’habituer à rouler à vitesse réduite. Les forces de l’ordre vont y veiller : de nouveaux contrôles sont déjà prévus sur ce tronçon dans les semaines à venir.
 

Sur le même sujet

Suivez le tirage du 6e tour de la Coupe de France de football

Les + Lus