Clermont-Ferrand : ce qu’il faut savoir sur le centre de vaccination de Polydome

Depuis jeudi 26 août, le déménagement du centre de vaccination de la Grande Halle de Cournon d’Auvergne vers Polydome, à Clermont-Ferrand a commencé. Le centre sera fonctionnel à partir du lundi 30 août à midi et sera piloté par le CHU de Clermont-Ferrand.

Jeudi 26 août, dès 7h30, à la Grande Halle de Cournon d’Auvergne près de Clermont-Ferrand, le ballet des déménageurs a commencé. Objectif : transférer le centre de vaccination vers le centre-ville de Clermont-Ferrand, à Polydome. Le nouveau centre sera opérationnel à compter du lundi 30 août à midi. Alors que le site de la Grande Halle était piloté par la Région, c’est le CHU de Clermont-Ferrand qui prend le relai à Polydome.

Une baisse de l'activité

Thierry Orliaguet, coordinateur médical du centre de vaccination, explique : « La localisation et la capacité d’accueil vont changer. Mais pour le reste on va fonctionner exactement de la même manière qu’à la Grande Halle. On déménage car la Région veut récupérer la Grande Halle pour d’autres activités. On a aussi une diminution de l’activité vaccinale et on n’a pas besoin d’une capacité aussi grande que celle de la Grande Halle ». Le centre de vaccination s’adapte à une baisse de la demande : 600 rendez-vous par jour sont assurés actuellement, alors qu’à la Grande Halle, les vaccinations étaient montées jusqu’à 3 000 injections par jour. On comptera 6 lignes de vaccination à Polydome, avec la possibilité d’en ouvrir 3 de plus, alors qu’il y en avait jusqu’à 16 à la Grande Halle.  Au total, à Cournon d’Auvergne, les professionnels de santé ont réalisé 225 000 injections. A partir du 1er septembre, un autre centre de vaccination ouvrira à Croix-de-Neyrat.

Une nouvelle localisation en centre-ville

Pour Thierry Orliaguet, le déménagement va permettre de toucher d’autres populations : « C’est un plus d’être en centre-ville car on propose une nouvelle localisation. La Grande Halle c’était très bien, avec des possibilités de parking qui étaient énormes. Mais il fallait que les gens puissent se déplacer. Ici on peut venir en voiture, en vélo, en tramway donc on va peut-être toucher une population un peu différente qui hésitait à se rendre à la Grande Halle ». Le parking en terre situé devant Polydome sera gratuit pour les personnes venant se faire vacciner. Le coordinateur médical du centre de vaccination précise : « On transfère notre savoir-faire, les équipes changent simplement d’endroit et on va reproduire le fonctionnement qui a très bien marché pendant six mois à la Grande Halle ».

Différentes injections réalisées

Désormais, les primo, deuxièmes et même troisièmes injections vont être réalisées à Polydome. Thierry Orliaguet souligne : « On n’est plus dans le grand rush qu’on a connu mais on sait que les personnes de plus de 65 ans et les personnes à risques vont bénéficier d’une troisième dose. On va avoir un nouveau panel de population qui va revenir se faire vacciner ». Comme à la Grande Halle, c'est le vaccin Pfizer qui sera proposé au public à Polydome. Kilian Ameilbonne, responsable du secteur pharmacie au centre de vaccination, indique : « Ce déménagement a été préparé il y a plusieurs semaines. On a anticipé les besoins de Polydome et on a regroupé tous les dispositifs médicaux et tout le nécessaire pour le transfert. Le centre de la Grande Halle fonctionne jusqu’à dimanche soir, pour une ouverture à Polydome lundi à midi. On a beaucoup de choses à déménager, notamment tous les dispositifs médicaux, en nombre, mais également toute la partie logistique, comme les paravents et les tables. Cela fait plusieurs mois qu’on est installés donc on avait bien pris nos marques. Il va falloir s’adapter et ça va être un copié-collé de ce qu’on a connu ». Autre élément qui ne change pas : à Polydome comme à la Grande Halle, la prise de rendez-vous s’effectue en ligne, notamment sur Doctolib.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité