Cet article date de plus de 6 ans

Concours de shooters à Clermont : le patron du bar condamné à 4 mois avec sursis

Sept mois après la mort d'un homme de 56 ans, victime d'un coma éthylique, le gérant du bar "Le starter" a été condamné mercredi à quatre mois de prison avec sursis et à un an d'interdiction d'exercer par le tribunal correctionnel de Clermont-Ferrand. Son avocat a annoncé faire appel.

Quatre mois de prison avec sursis, un an d'interdiction d'exercer, le tribunal correctionnel de Clermont-Ferrand a reconnu mercredi la responsabilité du gérant du bar "Le starter" dans la mort en octobre dernier d'un homme de 56 ans. Gilles Crepin était poursuivi pour "homicide involontaire par violation manifestement délibéré d'une obligation de prudence ou de sécurité".  Dans la nuit du 25 octobre 2014 Renaud Prudhomme enchaîne les shooters, en tout 56 petits verres d'alcool fort. Il bat ainsi le record de consommation, affiché sur une ardoise dans l'établissement mais meurt quelques heures plus tard.  Mais c'est par ce qu'il conteste la responsabilité de son client que Me Renaud Portejoie, l'avocat du patron de bar a décidé de faire appel de la décision du tribunal.  

" C'est l'émotion qui a guidé les juges. Le quantum de la peine nous intéresse peu." Me Renaud Portejoie

La fille de la victime, qui avait accompagné son père lors de cette soirée fatale se déclare en revanche "soulagée" par la condamnation du patron de bar. Et notamment par l'interdiction d'un an d'exercer.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société