Concours de shooters à Clermont-Ferrand : le procès du patron du bar est en cours

Publié le Mis à jour le
Écrit par Céline Pauilhac
Le bar "Le starter" a définitivement fermé ses portes en novembre 2014.
Le bar "Le starter" a définitivement fermé ses portes en novembre 2014. © France 3 Auvergne

Six mois après la mort d'un homme de 56 ans, victime d'un coma éthylique, le gérant du bar "Le starter" est jugé lundi au tribunal correctionnel de Clermont-Ferrand. Il est poursuivi pour "homicide involontaire par violation manifestement délibérée d’une obligation de prudence ou de sécurité".

Le procès, qui a commencé ce lundi en fin d'après-midi, est un "dossier emblématique" aux yeux du président du tribunal correctionnel de Clermont-Ferrand : "Pas fréquent qu'un patron de bar soit poursuivi pour le décès d'un client", fait-il remarquer en début d'audience.
durée de la vidéo: 01 min 10
Procès du patron du bar "Le Starter"

Le gérant du "starter", Gilles Crepin, est poursuivi pour "homicide involontaire par violation manifestement délibérée d’une obligation de prudence ou de sécurité". Il risque de 3 à 5 ans de prison et de 45000 à 75000 euros d'amende.

Rappel des faits

La nuit du 25 octobre 2014, Renaud Prudhomme, 56 ans, enchaîne les "shooters", des petits verres (5 à 10 cl) d'alcool fort qu'il boit cul-sec... 56 au total ! Il participe à un concours organisé dans le bar clermontois "Le starter". On inscrit sur l'ardoise noire, au-dessus du comptoir : "Record garçons : Renaud, 56 shooters".

durée de la vidéo: 00 min 47
Procès du "starter": rappel des faits.

Quelques heures plus tard, ce père de famille décède, succombant à un coma éthylique. Dès lors sa fille Julie, qui l'avait accompagné dans sa virée nocturne, n'a cessé d'interroger la responsabilité des uns des autres. Estimant que la mort de son père lui a causé un préjudice direct, la jeune femme, âgée de 22 ans, s'est constituée partie civile lors du procès du gérant du "starter".



En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.