Coronavirus : à Clermont-Ferrand, l’inquiétude des clients d’agences de voyages

Malgré les inquiétudes liées au coronavirus, les professionnels du tourisme se veulent rassurants. / © Laurent Pastural / FTV
Malgré les inquiétudes liées au coronavirus, les professionnels du tourisme se veulent rassurants. / © Laurent Pastural / FTV

L’épidémie de coronavirus commence à avoir des répercussions économiques en France et notamment dans le secteur du tourisme. A Clermont-Ferrand, des clients, inquiets, hésitent à réserver voyages ou vacances.
 

Par C. L avec Laurent Pastural

A Clermont-Ferrand, à cause de l’épidémie de coronavirus, depuis quelques jours les clients de cette petite agence de voyage indépendante posent un peu tous la même question. Voilà ce qu’on leur répond : « Aucun problème par rapport à la destination du Japon, comme les autres pays asiatiques. La destination est maintenue ». En effet pour l'instant seule la Chine, la Corée du sud et une partie de l'Italie du Nord sont déconseillées aux touristes français par le quai d'Orsay. Annouchka Olivier, de L'Atelier des voyages, explique : « Nous avons des clients qui sont actuellement en Thaïlande. Tout se passe bien, on a des nouvelles tous les jours ».

Un léger ralentissement des réservations

En 2019 cette agence clermontoise a fait voyager 1 313 personnes exactement. L'année 2020 s'annonce un peu plus compliquée. Annouchka Olivier  ajoute : « On verra à long terme, comment ça va se passer. Mais pour l’instant, les prises de commande sont bonnes. Il y a peut-être un léger ralentissement depuis la semaine dernière mais en tout cas pour nous, rien de grave ». Dans cette autre agence indépendante auvergnate les trois quarts des appels de la matinée concernent eux aussi des possibles annulations liés au coronavirus. Nathalie Engelvin, de l’Agence de voyage Fontanon, souligne : « Les gens en effet sont inquiets de tout ce qu’ils entendent à la radio, dans les médias à ce jour. Ils sont inquiets de savoir, s’ils partent en voyage, ce qu’il va leur arriver. Est-ce qu’ils vont être coincés au retour, est-ce qu’ils vont être mis en zone de quarantaine ? ».

Des professionnels qui proposent des solutions

Les professionnels du tourisme se veulent rassurants. Pour éviter une grosse chute des réservations un croisiériste vient par exemple de mettre en place une politique d'annulation beaucoup plus avantageuse pour ses clients. Nathalie Engelvin  conclut : « Si jamais il y a un souci quelconque ou une peur de partir, la personne pourra annuler avec 50 euros de frais. Parfois à 8 ou 15 jours du départ, on est à 30 ou 50% du prix du voyage ». Cette agence propose également des voyages en autobus, les prochains départs pour par exemple le Salon de l'agriculture sont eux complets.
 

Sur le même sujet

Les + Lus