Coronavirus COVID 19 : incertitudes sur la tenue de la Foire de Clermont-Cournon

La Foire de Clermont-Cournon est censée démarrer le 12 septembre. Mais à 3 semaines de l’événement, rien n’est sûr. En effet, l’épidémie de coronavirus COVID 19 rend incertaine la tenue de grands rendez-vous.
 
La Foire de Clermont-Cournon aura-t-elle lieu cette année ? Il y a 2 jours, les organisateurs ont annoncé l’annulation de la Foire de Châlons-en-Champagne. Dans la capitale auvergnate, à 3 semaines de l’événement et à moins d’une semaine du début de l’installation, le flou règne, en raison de l’épidémie de coronavirus COVID 19. La Foire attire 400 exposants et a accueilli 120 000 visiteurs en 9 jours l’an passé. Mais l’attente est longue pour les organisateurs. Tout le monde est suspendu à la décision de la préfecture, qui tarde à venir. Catherine Merlot, directrice générale de la Foire de Clermont-Cournon, explique : « On est dans l’attente puisque l’on sait, suite aux déclarations du Premier Ministre, que les préfets ont la possibilité d’accorder des dérogations pour des événements accueillant plus de 5 000 personnes. On est dans cette attente-là. On voudrait avoir un positionnement très rapide parce que les jours avancent, on est à J moins 3 semaines donc on a des opérations de montage qui vont débuter dès lundi prochain ».

L'attente d'un nouveau préfet

L’explication de cette attente est locale. Le Puy-de-Dôme est en train de changer de préfet. Pendant cette période de transition, les décisions sont normalement prises par la secrétaire générale de la préfecture. Or, d’après nos informations, elle ne voudrait pas trancher. Les organisateurs doivent attendre le milieu de semaine prochaine, l’arrivée du nouveau préfet pour savoir.

Des aménagements revus

Une foire de cette taille-là se prépare un an à l’avance. Mais depuis le confinement les équipes ont revu leurs plans, en urgence, presque au jour le jour en fonction des annonces du gouvernement, pour s’adapter à la crise. Par exemple il n’y aura pas de spectacles cette année à la foire expo et l’agencement a été revu. Catherine Merlot précise : « On a revu bien évidemment l’aménagement sur toute notre partie restauration. On a une dizaine de restaurants mais on a énormément agrandi les terrasses pour pouvoir respecter la distanciation. Il y a bien sûr des mesures de désinfection, un soin tout particulier apporté à tous les espaces. Ca va être le port du masque en permanence ». Le port du masque sera obligatoire : est-ce que tout ça va suffire à convaincre la préfecture ? Quant au nouveau préfet, il a l’air d’être plutôt ouvert, il vient de Perpignan et là-bas il a autorisé le club de rugby à accueillir 8 000 spectateurs au lieu de 5 000.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
foires fêtes locales événements sorties et loisirs covid-19 santé société