COVID 19 : deux patients du CHU de Clermont-Ferrand transférés par avion à Strasbourg

Jeudi 5 novembre, deux patients du CHU de Clermont-Ferrand ont été évacués par avion vers Strasbourg. Objectif : alléger les services de réanimation en prévision d’un afflux important de patients souffrant du COVID 19.
 
COVID 19 : deux patients du CHU de Clermont-Ferrand transférés à Strasbourg
COVID 19 : deux patients du CHU de Clermont-Ferrand transférés à Strasbourg © CHU de Clermont-Ferrand
Dans la matinée du jeudi 5 novembre 2020, dans le contexte d’épidémie de COVID 19, deux patients hospitalisés dans le service de médecine intensive et réanimation du CHU de Clermont-Ferrand ont été évacués par avion vers les Hôpitaux universitaires de Strasbourg. Un communiqué du CHU de Clermont-Ferrand, publié le vendredi 6 novembre, indique : « C’est le SAMU 63 qui a effectué l’évacuation sanitaire (EVASAN) dont le départ a eu lieu depuis l’aéroport d’Aulnat. L’équipe du SAMU 63 a également été mobilisée par solidarité pour accompagner une EVASAN de deux patients du territoire lyonnais vers une région moins impactée ».

Un pic épidémique attendu la semaine du 11 novembre

Cette opération vise à alléger les services de réanimation de l’hôpital en prévision d’un possible afflux important de patients dans les jours à venir, la région Auvergne-Rhône-Alpes étant très touchée par la crise sanitaire. Les projections nationales relayées par l’ARS Auvergne-Rhône-Alpes prévoient un pic épidémique à partir de la semaine du 11 novembre.

De nombreux transferts

L’Agence Régionale de Santé précise : « Depuis mi-octobre, des transferts de patients hospitalisés en réanimation en Auvergne-Rhône-Alpes sont effectués en anticipation pour libérer des places en réanimation et prévenir toute tension et saturation des établissements de la région.  Les transferts sont organisés au regard d’une part de la situation observée quotidiennement à travers les indicateurs et notamment le taux d’occupation des lits de réanimation dans les établissements de santé et d’autre part, sur la base des projections (de Pasteur notamment) sur l’évolution et la dynamique de l’épidémie dans la région. L’objectif est de répartir les patients dans les hôpitaux, notamment dans les territoires moins sollicités ». Chaque transfert d’un patient est effectué en accord avec sa famille et sous réserve de son état de santé. Depuis mi-octobre, jusqu’à aujourd’hui, des transferts sont effectués de façon perlée, en fonction des situations dans les établissements, à la fois entre département au sein de la région Auvergne-Rhône-Alpes et vers d’autres régions :
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société chu de clermont-ferrand