COVID 19 : le festival du court-métrage de Clermont-Ferrand sera 100% numérique

En raison de la situation sanitaire liée au COVID 19 et suite aux annonces gouvernementales du 7 janvier, l’édition 2021 du festival du court-métrage de Clermont-Ferrand du 29 janvier au 6 février se fera uniquement en ligne. Les films en compétition seront visibles sur une plateforme numérique.

Le festival du court-métrage de Clermont-Ferrand aura lieu intégralement en ligne, en raison des conditions sanitaires, les salles resteront vides.
Le festival du court-métrage de Clermont-Ferrand aura lieu intégralement en ligne, en raison des conditions sanitaires, les salles resteront vides. © BOILEAU FRANCK/FTV

Après les annonces gouvernementales du 7 janvier, les organisateurs du festival du court-métrage de Clermont-Ferrand ont dû se rendre à l’évidence : cette année, les spectateurs assisteront aux diffusions à distance. Pas de regroupements autorisés, COVID 19 oblige. Ce scénario avait été envisagé et des dispositions ont été prises pour organiser un festival en ligne : « Si, heureusement, nous avions anticipé de longue date et préparé un festival numérique, nous avons jusqu'au bout espéré qu'il serait l'extension nationale d'une édition clermontoise, certes épurée, mais bien physique. Nous vous mentirions en écrivant que ce n'est pas un crève-cœur pour toute une équipe que d'envisager un début février sans le petit miracle annuel de l'incroyable foule courant la ville de salle en salle et dans laquelle se fondent avec un étonnement ravi des professionnels venus du monde entier », peut-on lire dans un communiqué diffusé sur le site internet du festival.

213 films en compétition

Ce festival du court-métrage 100% numérique débutera, comme prévu, le 29 janvier. Jusqu’au 6 février, les spectateurs qui le souhaitent pourront donc réserver en ligne leur séance. Pas de file d’attente et de lumière tamisée, il faudra créer un compte sur le site du festival puis réserver son pass, pour un montant de 12 euros. Les courts-métrages ne seront visionnables qu’une seule fois. Au total, 213 films venus des quatre coins du monde seront accessibles, parmi lesquels les 153 films composant les trois compétitions internationale, nationale et labo. Comme les autres années, les spectateurs pourront voter : « Le prix du public est bien entendu maintenu et chaque spectateur·trice pourra, comme chaque année voter pour son coup de cœur dans chacune des compétitions », indique le communiqué. 

Les organisateurs espèrent que le public sera au rendez-vous pour cette édition connectée. L’an dernier, le festival avait réalisé 170 000 entrées.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
festival du court-métrage de clermont-ferrand cinéma culture covid-19 santé société