Cet article date de plus de 3 ans

Décès de Claude Lanzmann, l'étudiant qui organisait la résistance dans un lycée de Clermont-Ferrand

Cinéaste et écrivain, Claude Lanzmann, réalisateur de « Shoah » est décédé, jeudi 5 juillet, à l'âge de 92 ans. Il fut l’un des organisateurs de la résistance au lycée Blaise-Pascal de Clermont-Ferrand en 1943.
 
Cinéaste et écrivain, Claude Lanzmann, réalisateur de « Shoah » est décédé jeudi 5 juillet.  Il fut l’un des organisateurs de la résistance au lycée Blaise Pascal de Clermont-Ferrand en 1943.
Cinéaste et écrivain, Claude Lanzmann, réalisateur de « Shoah » est décédé jeudi 5 juillet. Il fut l’un des organisateurs de la résistance au lycée Blaise Pascal de Clermont-Ferrand en 1943. © JOEL SAGET / AFP
Le réalisateur de « Shoah » Claude Lanzmann s’est éteint jeudi 5 juillet, à son domicile à Paris, à l’âge de 92 ans. Il fut l’un des organisateurs de la résistance au lycée Blaise-Pascal de Clermont-Ferrand en 1943. Il a alors 18 ans.
Voilà un an que les Allemands occupent Clermont-Ferrand et qu’avec le concours des miliciens français, ils organisent la chasse aux patriotes. Les juifs eux aussi sont traqués et le jeune Claude Lanzmann le sait mieux que quiconque.

Interne au lycée Blaise Pascal, il organise la lutte communiste au sein du lycée. Son groupe compte jusqu’à 200 membres, tous engagés dans les missions de contre-propagande.
"Nous avions divisé Clermont-Ferrand en secteurs et, par groupes de cinq, le samedi et le dimanche, le jeudi aussi, nous nous faufilions hors du lycée pour gagner les quartiers qui nous avaient été assignés : nous agissions avec calme et rapidité, glissions nos tracts dans les boîtes aux lettres ou sous les portes » racontait-il dans son ouvrage  « Le lièvre de Patagonie » (Gallimard).

 

Je mourais de peur



Claude Lanzmann était assigné par "le Parti"  à la réception de valises d’armes  (revolvers et grenades) à la gare de Clermont-Ferrand. Une mission « très dangereuse » évoquera-t-il quelques années plus tard dans son livre : « Je mourais de peur.  A la gare (…) nous nous postions sur le quai convenu, à un endroit précis, et guettions l’arrivée du train. Nos valises, posées à nos pieds, étaient échangées contre deux autres, de mêmes formats et couleur, mais beaucoup plus lourdes, à une vitesse et avec une habilité de prestidigitation ».

Bien que communiste, Claude Lanzmann est convié au rassemblement des maquis au Mont-Mouchet. Avec la bénédiction du Parti Communiste, il entraîne derrière lui une centaine de jeunes volontaires. Mais confronté à un soudain retournement des dirigeants communistes, il n’a d’autre choix que de rompre avec le Parti.
Claude Lanzmann sera médaillé de la Résistance, commandeur de la Légion d’honneur, grand officier de l’ordre national du Mérite.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
résistance histoire sorties et loisirs seconde guerre mondiale