• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Finale du Top 14 : suivez les supporters de l'ASM de Clermont à Paris !

Les supporters de l'ASM ont donné de la voix en arrivant à Paris Bercy ! / © Fabien Gandilhon / France 3 Auvergne
Les supporters de l'ASM ont donné de la voix en arrivant à Paris Bercy ! / © Fabien Gandilhon / France 3 Auvergne

On ne sait pas combien de supporters clermontois feront le déplacement à Paris pour la finale du Top 14 de rugby contre Toulouse samedi 15 juin. Mais rien que dans le train spécial au départ de Clermont-Ferrand, ils étaient 800 ce matin ... Bruyants, bariolés et motivés ! 

Par FG

Sur la voie G de la gare de Clermont-Ferrand, l’Intercités C27928 est un peu plus joyeux que les habituels "Clermont - Paris". Sur le quai, 800 supporters jaune et bleu ont décidé de mettre l’ambiance sur le trajet qui les emmène au Stade de France pour la finale du Top 14. Thierry Fraisse, président de l’interclub est ravi : "On a eu plus de demandes que la capacité du train !"
 

Imaginez donc : 3 heures et demi, 14 voitures remplies d’Auvergnats chantant. Les glacières débordent de saucisson, de Saint-Nectaire et de bière. Pendant que certains se reposent en attendant la longue soirée qui s’annonce, d’autres commencent déjà la fête.
 

Une partie de la troupe a décidé de remonter toute la longueur du train en musique. L’accordéon donne le rythme. Un « Qui ne saute pas n’est pas Auvergnat » fait trembler le wagon. « Ils sont où les Toulousains » ? Pas très loin … au moins deux d’entre eux se sont glissés dans le voyage. Impossible de les rater avec leur maillot noir et rouge. Partout où ils passent, ça chambre gentiment.
 

Entre Moulins et Montargis, les pronostics vont bon train. "Les sites de paris donnent Toulouse favori" s’interroge un jeune homme. "Ils en ont assez des étoiles, ils n’ont plus de place sur le maillot !" lui répond un voisin.

Entre deux chants, on se restaure et on se prépare. "Le parvis du stade de France ? On ne va pas y passer l'après-midi, c’est chiant ! On ira à Saint-Denis plus tard par le RER ! On va d’abord faire un tour dans Paris, vers la gare de Lyon."

L’arrivée en gare impressionne. La file de supporters s’étire jusqu’aux bouts des quais. Les fumigènes jaunes et bleus colorent l’air. Les chants résonnent dans le hall.
 

Rapidement, les supporters s’engouffrent dans le métro. D’autres prennent le chemin d’un restaurant du quartier, QG local des auvergnats. Les Clermontois jubilent : "on redonne le sourire aux Parisiens, on dirait !" Et c’est vrai que les passants semblent amusés de voir ce peuple bariolé. Tous ne comprennent pas ce qui se cache derrière ce débarquement. « Football ? » demande l’un d’eux. « Non : rugby ! »
 
Les supporters clermontois ont fait forte impression à leur descente de train. / © Fabien Gandilhon - France 3 Auvergne
Les supporters clermontois ont fait forte impression à leur descente de train. / © Fabien Gandilhon - France 3 Auvergne

Tout le monde profite du moment, mais la rencontre du soir arrive parfois dans les conversations. La beauté du combat qui s’annonce fait presque l’unanimité : "On est contents que ce soit Toulouse !"annonce une supportrice. "C’est une équipe qui joue très bien, et qui a de super supporters !". 

On en croisera encore quelques-uns, dans le RER, puis sur le parvis du stade … Plus que quelques heures avant la confrontation !

Sur le même sujet

Archives : les 20 ans du classement du Vieux-Lyon

Les + Lus