• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Finale du Top 14. Toulouse-ASM Clermont Auvergne : la bataille se joue aussi sur les réseaux sociaux

La bataille entre Toulouse et l'ASM Clermont Auvergne ne se joue pas que sur le terrain mais aussi sur les réseaux sociaux. / © PASCAL PAVANI / AFP
La bataille entre Toulouse et l'ASM Clermont Auvergne ne se joue pas que sur le terrain mais aussi sur les réseaux sociaux. / © PASCAL PAVANI / AFP

Samedi 15 juin, au Stade de France, l’ASM Clermont Auvergne défiera le Stade Toulousain. La partie s’annonce serrée. Sur les réseaux sociaux, la bataille entre supporters fait déjà rage.
 

Par Catherine Lopes

La finale du Top 14 se jouera samedi 15 juin au Stade de France à Saint-Denis, et opposera l’ASM Clermont-Auvergne au Stade Toulousain. Après 4 finales perdues face à l’ogre toulousain, les Clermontois tenteront de soulever le Bouclier de Brennus pour la troisième fois de leur histoire. Sur les réseaux sociaux, la bataille entre supporters fait déjà rage.
Pour beaucoup d’entre eux, l’affiche est belle et promet un beau match.
 

Lundi 10 juin, la commission arbitrale de la Fédération Française de Rugby a confié le sifflet de la finale du championnat de France à Jérôme Garcès, un arbitre international du Comité Béarn. Une décision qui n’a pas plu à certains internautes clermontois. Ils se sont amusés à refaire la page Wikipédia de l’arbitre, en le renommant « espion du Stade Toulousain » . Les Toulousains ont répondu en qualifiant l'arbitre comme pris « de passion pour son club favori ASM Clermont ».
Les supporters toulousains répliquent sur Twitter en affirmant que la Bouclier de Brennus est la chasse gardée du Stade Toulousain.
En réponse, des supporters clermontois affirment que l’ASM ne va faire qu’une bouchée des Toulousains.
Les graphistes s’en donnent aussi à cœur joie sur Twitter, certains font déjà s’affronter les mascottes des clubs.Sur Twitter, la cathédrale clermontoise est aux couleurs des "Jaune et Bleu".
Même certains Castrais semblent pencher en faveur des Clermontois.
Jusqu'à samedi 15 juin, les supporters vont se rendre coup pour coup sur les réseaux sociaux.

A Clermont-Ferrand, dans un tweet humoristique, le maire Olivier Bianchi a demandé aux joueurs de l'ASM de ramener le bouclier en Auvergne.

Sur le même sujet

Festival d'Ambronay 2003 : la fureur "Orlando furioso" d'Antonio Vivaldi

Les + Lus