La Coupe du monde de football des quartiers a lieu à Clermont-Ferrand

Depuis 2019, la CAN des quartiers rythme plusieurs villes de France lors du mois de juin. À Clermont-Ferrand, le tournoi qui a rencontré un succès populaire se prépare à une mue plus importante : la coupe du monde.

"On voulait un nouveau challenge". Né il y a deux ans, en région parisienne à Évry, la CAN des quartiers a afflué dans plusieurs villes de France, dont Clermont-Ferrand. Depuis, les organisateurs de ce rendez-vous footballistique populaire ne cessent de faire grandir l'événement dans la préfecture du Puy-de-Dôme.

Il attire de nombreux joueurs du bassin clermontois, "les meilleurs joueurs de la région" précise Bilel, l’un des quatre organisateurs de la compétition. Ils jouent en National 1, en Nationale 2, voire en National 3. Cette année, la CAN Clermont-Ferrand se transforme en Coupe du monde Clermont-Ferrand. Année du mondial oblige. 

Du stade du quartier au stade de Ligue 1

Après avoir attiré des milliers de personnes lors des rencontres l'an passé, 5 000 pour la finale au stade de la Fraternité, à Croix-de-Neyrat, les quatre organisateurs : Bilel, Boucif, Ava et Bouba, déplacent l’édition 2022 dans l’antre du Clermont Foot : le stade Gabriel-Montpied. Pour l’ouverture, les demi-finales, et la finale.

"Ce n’était pas notre choix premier. Notre choix premier était de rester dans le quartier." Mais les discussions avec la ville, la métropole, et les services de sécurité ont amené à cette décision. Justement pour des raisons de sécurité. L’an passé, malgré une réussite de l’événement, la finale avait été émaillée par des incidents. Bilel admet "quand on a 4 000 à 5 000 personnes dans un stade qui est homologué pour même pas 500 personnes, c’est compliqué."

L’événement, prenant de l’ampleur et suivi à l’étranger, a obligé les organisateurs à "professionnaliser" l’événement. "Il fallait marquer le coup et je pense qu’en ayant un stade de Ligue 1, c’est difficile de faire mieux". Si l’enceinte a été choisie pour mieux assurer la sécurité des spectateurs, elle peut permettre à la Coupe du monde Clermont-Ferrand de battre des records d’affluence, avec une capacité de plus 7 000 personnes.  

on en est fier, c’est l’événement sportif du début de l’été.

Bilel, organisateur de la Coupe du monde Clermont-Ferrand

Comme les années précédentes, l’événement se veut fraternel et convivial. Bilel appuie aussi sur la capacité de "quatre jeunes de quartier, sans forcément de moyens, avec leurs propres réseaux" d'arriver à créer "un événement national". L'organisateur affirme : "on en est fier, c’est l’événement sportif du début de l’été" de Clermont-Ferrand.

L’autre envie des organisateurs est de garder l'âme de l’événement tout en continuant son développement et sa professionnalisation. Après trois mois de préparation acharnée, le tournoi débutera ce dimanche 5 juin, à 17h.

Une ouverture à l'international

Le déroulement est le même que les années précédentes. Huit équipes se disputeront le titre. De nouvelles nations représentées font leur apparition : la France, le Portugal, et l’Afrique du Sud. Le but est d’ "apporter une diversité culturelle". Le tournoi se déroulera tous les weekends de juin, avec la rencontre France-Maroc en ouverture. Suivi d’Algérie-Portugal. La finale est prévue pour le 3 juillet. 

Comme l’an passé, des animations seront organisées aux abords du stade. Une kermesse, composée d’une quinzaine d’ateliers, est prévue le jour de l’ouverture pour les enfants, deux heures avant le coup d’envoi. Les invités seront nombreux. L’un des plus attendus sûrement est "Nasdas", un influenceur regroupant plus de 3 millions d’abonnés sur Snapchat. "Sasso" et "L’Allemand", deux rappeurs lyonnais seront également présents.