La raison surprenante pour laquelle les vols entre Clermont-Ferrand et Paris-Orly vont reprendre à partir du 24 janvier

Publié le

A partir du lundi 24 janvier, les vols entre Clermont-Ferrand et Paris-Orly vont reprendre. Mais si la liaison reprend, ce n’est pas pour des raisons purement commerciales. On vous explique le fond du problème.

Dans un communiqué publié le vendredi 21 janvier, la compagnie Amelia a annoncé que les vols entre Clermont-Ferrand et Paris-Orly allaient reprendre à compter du lundi 24 janvier. La liaison était suspendue depuis le 20 décembre 2021 et n’aurait dû reprendre qu’au printemps.

Une raison inattendue

Mais si les vols restaient suspendus entre la capitale auvergnate et Paris-Orly, ce n’est pas pour des raisons purement commerciales : si les vols ne reprenaient pas, la compagnie aurait pu perdre son autorisation d’exploiter la ligne. Frédéric Aguilera, président du Syndicat Mixte de l’Aéroport Clermont-Ferrand Auvergne (SMACFA), explique : « Les compagnies ont des autorisations de vol sur telle ou telle destination. Il faut qu’elles fassent tourner un certain pourcentage dans l’année par rapport à leurs autorisations de vol. Ce sont des réglementations entre autres européennes et nationales. Cela a été le cas pour la Lufthansa ces derniers jours : la compagnie a été obligée de faire tourner des vols à vide, même s’il n’y avait pas de réservations, pour conserver ses autorisation de vol. C’est une aberration. C’est le cas ici pour le Clermont-Orly ».  

"Un système aberrant"

Sur le fond, l’élu s’étonne d’une telle réglementation mais se réjouit de la reprise des vols : « C’est plutôt positif car cela intervient au moment où le gouvernement annonce des levées de restrictions sanitaires. D’une certaine manière, les calendriers sont plutôt alignés. Mais sur le fond, il faut savoir qu’il est incroyable que l’Europe n’arrive pas à réformer ce système totalement aberrant qui a poussé des compagnies à faire des vols à vide ».  

Le calendrier sanitaire

Il ajoute : « Par rapport au calendrier sanitaire annoncé hier par le gouvernement, ça tombe plutôt bien. Le gouvernement aurait pu annoncer que le télétravail allait se poursuivre pendant encore deux mois et cela aurait été compliqué. Là, on voit bien que les restrictions commencent à se lever. Il faut savoir que c’est surtout lié à une contrainte parce que l’Etat et l’Europe ont été infoutus de modifier cette réglementation ».

Un bilan à tirer au printemps

Pour autant, la ligne Clermont-Ferrand-Paris-Orly est fragile. Frédéric Aguilera souligne : « On s’est donné jusqu’au printemps pour mesurer la reprise de la ligne. C’est au printemps qu’on tirera les bilans par rapport à cette ligne. Il est prématuré de faire un bilan. De plus, la situation sanitaire a fait que tout cela a été extrêmement perturbé. Je suis incapable de tirer des bilans à ce stade ».   Dès le lundi 24 janvier, les Clermontois et les Parisiens pourront monter à bord d’un ATR72-600 de la compagnie Amelia pour rejoindre l’Auvergne ou la Capitale. Le programme de vols reste inchangé avec deux rotations quotidiennes en semaine et une le dimanche :

  • Du lundi au vendredi :
    Clermont-Ferrand - Paris Orly : 06:55 - 08:10 et 18:15 - 19:30
    Paris Orly - Clermont-Ferrand : 08:40 - 09:55 et 20:00 - 21:15
  • Le dimanche : Clermont-Ferrand - Paris Orly : 18:10 - 19:25
    Paris Orly - Clermont-Ferrand : 20:00 - 21:15