Aujourd'hui, l'ensemble des élus des CCI d'Auvergne se réunissaient à Clermont-Ferrand pour décider du nombre des postes à supprimer dans la région par mesure d'économie. Des économies demandées par l'Etat, mais qui n'auraient normalement pas dû impacter les personnels de ces établissements publics.

Les personnels des Chambres de commerce et d'industrie d'Auvergne (CCI) sont d'ordinaire plutôt discrets. Mais aujourd'hui, 25 juin 2015, pendant que les élus décident de leur sort lors d'une Assemblée Générale à Clermont-Ferrand, ils sortent de leur réserve et dénoncent une mauvaise gestion. 

Soixante postes supprimés
L'état demande des économies et les priorités de la Chambre de Commerce sont claires: des travaux de rénovation à hauteur d'un million deux cent mille euros et un investissement de quatre millions d'euros dans l'école de commerce de Clermont-Ferrand.
Pour tenir le budget soixante postes devraient être supprimés en Auvergne, dont vingt-neuf licenciements secs.
Il faudra attendre le 31 août pour savoir officiellement qui est concerné par ces suppressions de poste. 

Reportage : Claude Fallas, René Thévenot et Magalie Canuto. Intervenants : Colette Picard, assistante service commerce CCI Clermont-Ferrand; Isidore Fartaria, président de la CCI Clermont-Ferrand; Patricia Perrot, porte-parole des agents de la CCI Clermont-Ferrand