Connaissez-vous Samonios ? Cette fête célébrée par les Gaulois est un peu l’ancêtre d’Halloween. Elle marque la fin de l’année et fête le passage d’une année à l’autre. Près de Clermont-Ferrand, ce lundi 30 octobre, vous pouvez célébrer cette fête au musée de Gergovie.

Et si au lieu de chercher les bonbons chez vos voisins pour Halloween, vous célébriez une autre fête en cette fin octobre ? Samonios est une fête gauloise mise à l’honneur en ce lundi 30 octobre au musée de Gergovie, à la Roche-Blanche, près de Clermont-Ferrand. Arnaud Pocris, directeur culturel du musée de Gergovie, explique : « Samonios est une fête gauloise qui est répertoriée dans l’un des plus anciens calendriers dont on dispose. Cela correspond à la fin de l’année chez nous. Samionos signifie le dernier mois. La nouvelle année démarrait au mois de novembre pour les Gaulois. Cette fête a plusieurs fonctions et différentes symboliques. Elle marque l’entrée dans la saison sombre et la fin de la belle saison. C’est aussi le moment où le monde des vivants et le monde des morts communiquent. Samionos est l’ancêtre d’Halloween ». La fête venue des Etats-Unis n’est qu’une résurgence de cette fête-là. Malgré tout, il est difficile de savoir comment les Gaulois fêtaient Samonios : « On ne sait pas très bien comment se passaient les rituels car on n’a pas de traces écrites. Les Gaulois écrivaient très peu et pas pour relater ce qui concernait leur religion ». Arnaud Pocris indique, en souriant : « Je ne saurais pas dire si certains fêtent encore Samonios mais il y a des courants néo-druidiques qui doivent célébrer cela. C’est plus de l’ordre de l’ésotérisme ».

L'importance du sacré chez les Gaulois

Cette fête gauloise marque l’importance du sacré pour ce peuple : « Les Gaulois avaient un important sens du sacré. On a peu de témoignages sur leurs manières de célébrer les rituels ou des témoignages issus de Romains et de Grecs, qui y mettent leur interprétation. D’un point de vue archéologique, on a découvert des sanctuaires dans lesquels étaient célébrées ces fêtes. Cela passe par des sacrifices d’animaux, des libations à base de vin, des choses communes à leurs voisins romains ou grecs ». Le calendrier gaulois était marqué par quatre célébrations : « De manière traditionnelle, on dénombre quatre fêtes principales chez les Gaulois. Samonios marque le changement d’année. Imbolc est en février et concerne la sortie de la saison sombre. Beltaine en mai célèbre la belle saison et la saison de la guerre car on ne se bat que rarement en hiver. Lugnasad en août célèbre les récoltes, la lumière ».

Des animations au musée de Gergovie

Le musée de Gergovie célébre Samionos ce lundi 30 octobre. Arnaud Pocris souligne : « On calque des animations sur le calendrier des fêtes gauloises. Pour Samonios on propose une visite nocturne du musée, et on associe des lectures de textes antiques à des présentations plus pédagogiques. La visite se fait à la torche électrique pour des raisons de sécurité. Le musée est complètement plongé dans le noir ». Les visites se font à 18h30 et 20h30, après une réservation en ligne. Le tarif plein est à 8 euros, le tarif réduit à 6 euros. La visite est conseillée à partir de 7 ans. Le musée propose aussi un escape game à 18h30 au cœur de l’établissement.