Puy-de-Dôme : le maire de Cournon-d’Auvergne prend position contre le projet Urban Village

Publié le Mis à jour le
Écrit par C. L avec Christian Lamorelle
François Rage, le maire de Cournon-d'Auvergne, près de Clermont-Ferrand, est opposé au projet Urban Village sur sa commune.
François Rage, le maire de Cournon-d'Auvergne, près de Clermont-Ferrand, est opposé au projet Urban Village sur sa commune. © Christian Lamorelle / FTV

A Cournon-d’Auvergne, près de Clermont-Ferrand, un projet de pôle sportif et de loisirs de 11 hectares et appelé Urban Village faisait l'objet d'une enquête publique jusqu'au mois d'octobre. Le maire de la ville a fait connaître sa position mardi 9 novembre et s'y oppose fermement.

Le projet Urban Village, à Cournon-d’Auvergne, près de Clermont-Ferrand verra-t-il le jour ? Il s’agit d’un complexe de 275 000 m² dont 100 000 d'aménagements près du Zénith d'Auvergne destinés à des sports d'intérieurs. « Le projet « Urban Village » concerne la création d’un complexe d’équipements commerciaux de loisirs, sport et bien-être, d’espaces de restauration, de magasins, de bureaux et d’un hôtel, répartis sur 21 bâtiments pour une surface de plancher totale de 28 726 m2. Il porte sur un terrain d’assiette d’une superficie totale de 274 475 m2, dont environ 10 hectares sont concernés par ces aménagements », indique la commune de Cournon-d’Auvergne sur son site Internet.

Un maire opposé au projet

Pour se prononcer, François Rage, maire de Cournon-d’Auvergne a voulu attendre la fin de l'enquête publique, le 7 octobre. Il estime que ce projet n'apporterait pas grand-chose dans la mesure où, sur le plan sportif, la ville est déjà bien dotée. Il explique : « J’ai essayé de mesurer la plus-value qu’aurait ce projet pour les habitants de Cournon-d’Auvergne, qui ont envie de faire du sport, de façon encadrée ou de façon libre. Quand on regarde l’ensemble des installations qui sont dans la ville, avec 4 gymnases, 2 complexes sportifs, les stades, les aires multisports, il m’a semblé qu’il n’y avait aucune valeur ajoutée liée à l’installation de ce projet. Pour les sports intérieurs, nous avons déjà 2 murs d’escalade, un club de trampoline. L’ensemble des sports qui était décliné dans ce projet est déjà présent pour la plupart sur notre territoire. De plus, ce sont des associations qui gèrent ces sports et on aurait pu les mettre en difficulté, dans leur mode de fonctionnement, dans l’engagement des bénévoles » .

Différents arguments

Autre argument qui l'a poussé à s'opposer au projet, c'est la volonté de ne pas déséquilibrer les zones urbaines de sa ville. François Rage, maire (DVG) de Cournon-d’Auvergne, indique : « Aujourd’hui, le développement urbain, pour la ville de Cournon-d’Auvergne, est essentiellement tourné vers la création d’un cœur de ville. C’est l’objet de mon mandat. On a besoin d’un cœur de ville dans lequel on va trouver des commerces, des hôtels qu’on aurait pu avoir avec ce projet. Le projet aurait pu altérer le développement de notre dispositif-phare du mandat ».

Le problème des terres agricoles

De plus, Urban Village détruirait des terres agricoles. François Rage souligne : « On voudrait équilibrer le développement urbain, pour qu’il soit producteur d’emplois, de richesses mais aussi pour qu’il permette à une agriculture maîtrisée et raisonnée de se développer ». Après le rapport du commissaire enquêteur, le maire de Cournon-d’Auvergne aura deux mois pour accorder ou non le permis de construire. Contacté, le porteur du projet Urban Village n’a pas donné suite à notre demande d’interview.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.