• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Puy-de-Dôme : le musée de la Résistance de Saint-Gervais-d’Auvergne cambriolé la veille du 18 juin

Le musée de la résistance de Saint-Gervais-d'Auvergne (Puy-de-Dôme) a été presque entièrement dévalisé. / © Google 2013
Le musée de la résistance de Saint-Gervais-d'Auvergne (Puy-de-Dôme) a été presque entièrement dévalisé. / © Google 2013

Veille du 18 juin pendant la nuit, la quasi-totalité des objets exposés dans le musée de la Résistance situé à Saint-Gervais-d’Auvergne a été pillée.
 

Par Justine Saint-Sevin

"C’est un désastre. Jamais je n’aurai cru que le musée puisse être pillé de la sorte", lâche Marcel Charvillat, président délégué de l’AMC 63 (Anciens militaires retraités et conjoints du Puy-de-Dôme) et de fait l’un des responsables du musée de la Résistance de Saint-Gervais-d’Auvergne. Dans la nuit de lundi 17 à mardi 18 juin, 20 ans de travail se sont envolés. La majorité des objets du musée, qui fêtait son 20e anniversaire il y a seulement quelques jours, a été dérobée.
 

Toutes les armes, les grenades, les appareils de transmissions, les médailles, les décorations ont été volés. Sur les cinq mannequins qui exposaient les uniformes trois ont disparu", énumère gravement ce fils de résistant.


Le délit n’a été constaté que ce mardi matin aux alentours de 9h. Alors que les membres du SMAD (Syndicat Mixte pour l’Aménagement et le Développement des Combrailles), dont dépend le musée ouvraient les portes pour un couple venu découvrir ses trésors.
 
Toutes les armes de la Seconde Guerre Mondiale ont été volées. / © Coralie Soudant
Toutes les armes de la Seconde Guerre Mondiale ont été volées. / © Coralie Soudant
 

Un vol sans précédent


Si Marcel Charvillat n’a "aucune idée de la valeur marchande de ses objets" tous donnés ou prêtés au musée, il suspecte "un groupe organisé et bien renseigné". "Ils ont volé ce qui pouvait avoir le plus de valeur et laissé des choses plus insignifiantes comme des tickets de rationnement. On a déjà eu des petits vols de médailles lors de visites avec de grands groupes, mais c’est sans précédent."

L’effarement et l’incompréhension sont les mêmes du côté du maire de la commune Michel Girard. "C’est une horreur. Voler un tel lieu, c’est impensable" glisse-t-il avant de poursuivre : "Les gendarmes sont sur les lieux pour relever des empreintes".        
 

 

Sur le même sujet

Drôme : les bouchons de l'autoroute du soleil, c'est son boulot !

Les + Lus