Rugby : êtes-vous vraiment incollable sur les règles ?

Ce samedi 13 avril, l’ASM Clermont Auvergne joue les quarts de finale de la Challenge Cup face à l'Ulster. Certains d’entre vous seront devant l'écran pour supporter l'une des deux équipes. Alors petit rappel des règles pour ne pas être perdu pendant le match.

La Challenge Cup, ou plus largement le rugby, vous intéresse et vous aimeriez pouvoir suivre les matchs sans être perdu ? Essai, pénalité, mêlée.... On décrypte pour vous toutes les règles fondamentales de ce sport. 

L'essentiel 

Le rugby à 15 est un sport collectif qui consiste à aplatir le ballon dans l’embut du camp adverse en se faisant des passes en arrière. Pour être sûr de se compliquer la tâche, on joue avec un ballon ovale. 

Comment marque-t-on des points ?

ESSAI - On marque un essai lorsque l’on parvient à aplatir le ballon dans l’embut. Il rapporte 5 points à son équipe. En plus des 5 points acquis, un essai donne droit à un coup de pied arrêté. C’est ce qu’on appelle une transformation. Pour transformer l’essai, le joueur se place sur une ligne au niveau de l’endroit où la ballon a été aplati. Il doit s'envoler entre les poteaux et au-dessus de la barre transversale pour que la transformation soit validée. L’équipe qui réussit obtient 2 points supplémentaires. Ce qui fait un total de 7 points.

PÉNALITÉ - L’autre manière de marquer des points est le coup de pied de pénalité. Celui-ci sanctionne une faute grave. Le buteur tente de marquer en envoyant le ballon entre les poteaux à partir de l’endroit où la faute a été commise. S’il réussit, c’est 3 points de plus pour son équipe.   

DROP KICK - La dernière façon de marquer des points est le drop, de l’anglais drop kick qui signifie coup de pied tombé. Il consiste à laisser tomber le ballon des mains pour le frapper du pied lors du rebond. C’est un geste très difficile à réaliser car il s'effectue au cours du jeu sous la pression des adversaires qui vont tenter de contrer le porteur du ballon. C’est la solution généralement choisie par les équipes qui dominent le jeu sans parvenir à marquer des essais. Et ce sont 3 points en plus… quand c’est réussi.

Le fonctionnement d’une équipe 

Au rugby, chaque numéro de maillot correspond à un poste. On distingue trois secteurs : 

  •  LES AVANTS - Comme son nom l’indique, ils sont à l’avant de la moitié de terrain. ils sont au nombre de huit et sont en charge de la conquête du ballon. Ils sont très actifs sur les touches et composent la mêlée.
  • DEMI DE MELEE ET DEMI D'OUVERTURE - Ce sont les numéros 9 et 10. Une fois le ballon conquis, ce sont eux qui ont pour mission de le récupérer. Ce sont les stratèges de l’équipe. Ils orientent le jeu avec un seul objectif : déborder l’adversaire.  
  • LES TROIS-QUARTS - Ils correspondent aux numéros 11, 12, 13 et 14. Ils sont chargés de porter le ballon et de marquer les essais. Ils doivent être rapides, puissants et avoir de solides appuis pour projeter sans relâche la défense adverse. 
  • L'ARRIERE - C'est le numéro 15. Il est le dernier rempart avant la ligne d’embut et se tient souvent en retrait pour réceptionner les ballons frappés au pied par les joueurs adverses. 

Un en-avant et la mêlée 

Pour amener et aplatir le ballon dans l'embut adverse, les partenaires se font des passes en arrière. Ils doivent donc se placer à l'arrière du porteur de ballon pour progresser. Si le joueur pousse le ballon devant lui, l'arbitre siffle un "en-avant". Il ordonne ainsi une mêlée ordonnée que l'on appelle aussi mêlée fermée. 

Ce sont les joueurs qui n'ont pas commis la faute qui sont chargés d'introduire le ballon via son demi de mêlée. Au signal de l'arbitre, les deux camps se lient. Les deux premières lignes s'emboîtent l'une dans l'autre, épaules contre épaules. Les avants de chacune des équipes s'affrontent à la poussée. Lorsque le ballon n'avance plus, le ballon doit être libéré. 

Le plaquage 

Pour stopper la progression de l'équipe adverse, les joueurs peuvent opter pour le plaquage. Et c'est tout un art. Il est autorisé de face, de côté ou par-derrière. Seul le porteur du ballon peut être plaqué. Mais attention, il y a certaines règles à respecter. Il est interdit de l'attraper au-dessus des épaules. Les plaquages dangereux sont sanctionnés d'une pénalité par l'arbitre. Et elle peut être assortie éventuellement d'un carton jaune, synonyme d'exclusion temporaire, ou rouge synonyme d'exclusion définitive. 

Le ruck 

Quand le porteur du ballon est plaqué et se retrouve au sol, il doit obligatoirement libérer le ballon pour que le jeu continue. C'est à ce moment que les adversaires peuvent tenter de le récupérer. Pour éviter cela, les coéquipiers du porteur du ballon doivent venir en soutien au joueur au sol. Ils forment une sorte de mêlée en repoussant l'adversaire à l'aide de ses épaules. 

Le hors-jeu 

Lorsqu'il y a un ruck, une ligne de hors-jeu se crée naturellement. En effet, dès qu'un groupe se forme, les extrémités du celui-ci forment les délimitations de ce hors-jeu. Si un joueur veut épauler ses camarades, ils doivent être derrière la ligne de joueurs pour pouvoir soulager ses camarades dans le jeu. 

La touche 

Le terme de touche est très utilisé en sport, notamment au football. Mais au rugby, c'est différent. La touche ne se fait pas systématiquement à l'endroit où le ballon est sorti. Il existe 5 cas de figure : 

  • Si le joueur tire depuis sa zone des 22 mètres, la touche se joue à l'endroit où le ballon est sorti. L'introduction est faite par un joueur de l'équipe adverse. 
  • Si le joueur qui envoie le ballon en touche se retrouve au-delà de sa zone des 22 mètres, la touche se joue au niveau de l'endroit où le coup de pied a été tiré. L'introduction est faite par l'adversaire. Un cas de figure plus embêtant pour l'équipe qui a mis le ballon en touche car l'adversaire se rapproche de son embut. 
  • Si le joueur se situe au-delà des 22 mètres de l'embut et fait rebondir la balle qu'elle ne sorte, la touche est jouée depuis l'endroit où la balle est sortie. La remise en jeu est effectuée par l'adversaire. 
  • Lorsqu'une équipe rate volontairement une pénalité et fait sortir le ballon en touche, l'équipe en question obtient la remise en jeu. 
  • Enfin, si le porteur du ballon touche la ligne, une touche est jouée, toujours par l'équipe adverse.

Vous avez désormais toutes les clés pour comprendre le rugby à XV. À vous de jouer ! 

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité