#Studio3 : Delayre sort l'EP "Ubris" ou l'orgueil de la jeunesse en 5 chansons

Publié le Mis à jour le
Écrit par Richard Beaune

Invité de Studio3 sur la scène de la Coopérative de Mai à Clermont-Ferrand, le jeune multi-instrumentiste Delayre interprète deux titres de son premier EP intitulé « Ubris ». Impressionnant de maîtrise.

Son premier EP « Ubris » est disponible sur toutes les plateformes digitales depuis le 26 novembre 2021 et le clermontois, monstre de travail, nous avoue être déjà en train de préparer le second. Il faut dire que le jeune Louis Fayolle dit Delayre, multi-instrumentiste, chanteur et producteur, une vingtaine pas très épaisse, est sur tous les fronts depuis qu’il s’est lancé dans la musique.

Il a commencé très tôt avec un groupe au lycée qui a remporté son petit succès et brûlé les planches des tremplins locaux. Plus tard, il a rejoint Romane Santarelli, ex-inouïe du printemps de Bourges, pour former le duo Ultra-Violet. Il est à la tête de Talk Back Music, studio d’enregistrement et de production à Clermont-Ferrand.

je trouve qu’à mon âge, on est un peu orgueilleux…

Delayre

Aujourd’hui donc, il s’occupe de lui et rien que de lui avec ce nouveau projet, cinq titres empreints d’une mélancolie qu’il assume totalement : « Bien sûr que je l’assume. Ce ne sera pas pour autant présent sur tous les disques et tous les futurs titres. Il faut dire que cet EP est nourri d’une période un peu particulière et je me suis aussi vite rendu compte qu’il était plus difficile d’écrire des chansons joyeuses que de parler de ma propre mélancolie. Je suis un jeune adulte, j’ai la vingtaine et parfois je dois bien le reconnaitre, mes émotions sont encore un peu fortes, un peu troubles et c’est là-dessus que j’avais envie d’écrire. Ubris, c’est un synonyme de l’orgueil en grec et je trouve qu’à mon âge, on est un peu orgueilleux… Il y a des orgueils qui font avancer et d’autres pour lesquels vous êtes punis tout de suite ! Je trouvais que c’étaient des thématiques intéressantes à développer et qui forcément amenaient un peu de mélancolie… »  

Ubris signifie aussi démesure, n’est-ce pas ?

« Il y a peut-être une forme de démesure dans l’objectif que j’avais qui était vraiment de mêler une électro assez sombre et radicale avec de la chanson française. Et puis aussi  l’ambition de vraiment produire, je suis aussi producteur d’autres artistes, et donc  de produire quelque chose d’assez puissant. C’est aussi le premier EP que je fais sur ce projet là et que je chante en Français, donc ça a été aussi ma petite démesure à moi. »  

Studio 3 : Delayre interprète "La vague" ©France 3 Auvergne

Dans cet EP, toutes les chansons sont écrites et interprétées en français. Le déclencheur pour le musicien a été l’écoute du dernier album du regretté Christophe « Les vestiges du Chaos ». En constatant à quel point le chanteur des « mots bleus » faisait chanter sa langue sur l’électro sophistiquée et ultra-produit de ces « vestiges », le jeune Delayre  a été inspiré même s’il avoue que chanter en français n’est pas une tâche facile : « Ça s’est fait vraiment dans la douleur et c’est un travail qui est encore en cheminement car il faut trouver sa voie et sa voix. Souvent en anglais, la langue est plus chantante et le français ne pardonne pas… Il y a une exigence à avoir sur les textes. Ça m’a amené à triturer la voix, la transformer en texture musicale. »

#Studio3 : Delayre interprète "Vassal" ©France 3 Auvergne